DIVERTISSEMENT

Le Cirque du Soleil promet de révolutionner l'industrie du spectacle

29/05/2017 04:04 EDT | Actualisé 29/05/2017 04:06 EDT
Cirque du Soleil

À plus de 11 000 kilomètres de Montréal, le Cirque du Soleil planche en ce moment même sur un projet qui pourrait changer le visage de l’industrie du spectacle pour les 20 prochaines années. À l’intérieur d’une ancienne gare de triage, située dans la ville chinoise de Hangzhou, l’entreprise québécoise construit un futur théâtre immersif composé de deux scènes en mouvement sur 360 degrés!

L’époque est à l’immersion et Jean-François Bouchard l’a bien compris. Le guide créatif au Cirque a profité de la conférence C2 Montréal pour dévoiler, vendredi dernier, les premières images et une maquette du théâtre de Hangzhou. «Je crois vraiment dans l’immersion, a-t-il confié en entrevue. Les gens veulent être proches des artistes et les artistes aussi veulent ressentir la présence du public.»

En 2015, le consortium chinois XTD a approché le Cirque afin qu’il construise un théâtre permanent dans un quartier de Hangzhou alors en plein développement immobilier. Considérée comme la «Venise de l’Extrême-Orient», la cité de 10 millions d’habitants au nord de Shanghai est connue pour être une destination touristique de premier plan. «Quand j’ai visité le hangar, j’ai vraiment eu un coup de cœur, a raconté Jean-François Bouchard. Cela m’a rappelé l’endroit où le Cirque s'est développé.»

Des gradins haute technologie et rotatifs

Depuis plusieurs mois maintenant, la compagnie fondée par Guy Laliberté a mis les bouchées doubles pour que son projet puisse voir le jour en novembre 2018. On ne sait pas encore quel spectacle accompagnera l’ouverture du théâtre puisqu’aucun détail sur la production n’a filtré de la part du guide créatif. On évoque toutefois une possible création mettant en scène la rencontre entre l’Occident et l’Empire du milieu. «Chaque chose en son temps. Mais croyez-moi, la salle est le plus beau jouet dont un créateur puisse rêver.»

Pouvant accueillir 1400 spectateurs, le théâtre sera composé d’une scène centrale et d’un gradin mobile divisé en deux blocs distincts. Les spectateurs pourront ainsi se déplacer sans avoir à quitter leur siège. «Les mouvements vont se produire de droite à gauche sur une distance de 25 mètres, a ajouté le directeur de création, Neilson Vignola. Le tout pourra pivoter sur 360 degrés. En ce qui concerne la qualité sonore, chaque siège possèdera trois haut-parleurs personnels.»

Pousser les limites de la scène n’est pas sans risque, surtout lorsqu’on travaille sur du jamais-vu. D’ailleurs, Neilson Vignola ne cache pas que les défis sont très nombreux et parle d'un projet révolutionnaire. «Les projections, la sonorisation et l’éclairage, il faut penser à tout. Comme on veut emmener le spectateur sur tous les côtés du théâtre, on doit s’assurer qu’il profite de l’expérience à chaque instant. Par exemple, les projecteurs vidéo vont être installés sur des plateformes tournantes permettant de réaliser des projections sur plusieurs lieux à la fois.»

LIRE AUSSI :

» Guy Laliberté se lance dans une nouvelle entreprise

» Le Cirque du Soleil crée une attraction immersive pour la NFL

» «Volta» du Cirque du Soleil: c'est du sport!

À voir également :

«Volta» du Cirque du Soleil: c'est du sport!