POLITIQUE

Le Québec et la Cisjordanie misent sur le savoir

21/05/2017 12:49 EDT | Actualisé 21/05/2017 12:50 EDT
Radio-Canada

En mission en Israël, le premier ministre du Québec Philippe Couillard a annoncé dimanche à Ramallah diverses mesures pour faciliter les échanges entre les Palestiniens et les participants à la mission québécoise.

« Avant, quand un premier ministre se déplaçait ailleurs dans le monde, il parlait beaucoup de ressources naturelles, a fait remarquer Philippe Couillard. Tout le monde sait ça. Maintenant, ils veulent entendre parler de nos talents, de nos universités, de nos secteurs de pointe, justement comme l’intelligence artificielle. C’est ça qu’on vend quand on va à l’extérieur du Québec. »

Entente entre universités

Sa rencontre avec Rami Hamdallah sur le thème de l’éducation a permis la conclusion d’une entente entre l’Université de Concordia et celle de Bethléem.

Le but de cette entente est de favoriser la mobilité des étudiants entre la Palestine et le Québec, notamment dans les domaines de la comptabilité, des finances et du commerce.

De plus, 15 chercheurs et étudiants palestiniens pourront chaque année, pendant quatre ans, réaliser des stages dans la province, grâce aux Fonds de recherche du Québec.

Cinq exemptions exceptionnelles de frais de scolarité seront aussi octroyées à des étudiants palestiniens.

À cela s’ajoutent 150 000 dollars de financement sur trois ans pour le Réseau international d’action communautaire (RIAC) de l’Université McGill. Les étudiants en travail social de la Jordanie, de Cisjordanie et d’Israël pourront ainsi poursuivre leur formation.

Optimiste face au conflit israélo-palestinien

Alors qu’il retournera en Israël en fin de journée, Philippe Couillard s’est prononcé sur l’évolution du conflit entre Israël et les territoires palestiniens avec l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche.

«Ce conflit-là doit être un jour réglé, mais ce n’est pas simple. Le fait que le nouveau président veuille donner une énergie nouvelle dans la situation, c’est une bonne nouvelle pour le monde.» - Philippe Couillard

Pour le premier ministre du Québec, le Canada comme la province vont jouer leur rôle afin que « les deux États voisins vivent en sécurité et soient prospères ensemble. »

Il poursuivra sa route vers Tel-Aviv.

Avec les informations de Martine Biron

LIRE AUSSI:

» Philippe Couillard et sa délégation amorcent leur visite en Israël


VOIR AUSSI:

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter