Elle raconte la nuit où son ex violent l'a attaquée et qui a tout changé

Publication: Mis à jour:
SAD WOMAN
martin-dm via Getty Images
Imprimer

Tout devait bien se passer. Après tout, elle était accompagnée de sa sœur et une nouvelle année commençait. Mais c'était sans compter les excès de violence de son ancien copain.

Cette histoire est racontée sur le blogue "Humans of New York", créé par le photographe Brandon Stanton dont l'ambition est de capturer des instants et des New-Yorkais. Partagé le 15 mai sur Facebook, le témoignage de cette femme a beaucoup touché les personnes qui suivent ces récits.

Dans celui-ci, l'auteure du texte raconte comment une soirée qui avait bien commencé s'est très mal terminée. Aujourd'hui encore, elle est traumatisée par la violence dont son ex a fait preuve cette nuit-là.

Voici la traduction de ce témoignage: "Il est acteur à Broadway. J'ai rompu avec lui en décembre parce qu'il ne pouvait pas maîtriser sa colère. Il me criait dessus sur les quais du métro. Un jour il m'a pris la tête parce qu'il essayait d'attraper quelque chose que je tenais dans la main. C'est à ce moment-là que j'y ai mis un terme. Mais il m'a appelée le soir du Nouvel An pour me demander d'aller à une soirée avec lui. Nous avions acheté nos billets des mois plus tôt. Ils étaient chers alors j'ai accepté. Ma sœur venait avec nous donc je n'étais pas inquiète.

On a tous passé un bon moment. À la fin de la soirée, on a déposé ma sœur et on est retourné chez lui. J'étais tellement saoule que je me suis enroulé dans une pile de vêtements. Quand j'ai ouvert les yeux, il prenait des photos de moi et rigolait. J'ai tout de suite décidé de partir. C'était le début d'une nouvelle année et je voulais commencer sur une bonne note. Il me criait de revenir, mais je continuais à avancer.

Il m'a suivie dans les escaliers et m'a attrapé le bras. Il m'a dit 'arrête de faire n'importe quoi'. Il m'a coincée dans un coin de l'immeuble. Il m'étranglait et me disait 'calme-toi, calme-toi'. Une camionnette est passée par là et a klaxonné. Mais elle ne s'est pas arrêtée. Ils ne m'ont pas aidée. Je me suis libérée et j'ai couru sur la route, mais personne ne s'arrêtait. Il m'a attrapée, m'a poussée contre un fourgon et m'a soulevée par le cou. Quand je me suis réveillée, à terre, il n'était plus là.

J'ai demandé à la justice de lui faire suivre des cours pour apprendre à gérer sa colère. Il les a finis.

Mais moi, je fais encore face au traumatisme de cette nuit-là."

VOIR AUSSI :

Close
Célébrités accusées de violence conjugale
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée