NOUVELLES

Le chandail du Canadien utilisé pour promouvoir un projet minier en territoire autochtone

17/05/2017 02:00 EDT | Actualisé 17/05/2017 02:03 EDT
Radio-Canada/Facebook NioBay Metals Inc

Le Club de hockey Canadien de Montréal se dissocie d'une initiative qui utilise la photo de Serge Savard vêtu de son chandail du club pour attirer les membres de la Première Nation Moose Cree de l'Ontario à une rencontre d'information au sujet d'un projet minier sur son territoire.

NioBay Metals a publié sur sa page Facebook un exemplaire de l’invitation sur laquelle on voit l’ancien capitaine du Canadien en uniforme.

Serge Savard est président du conseil d’administration de NioBay.

Il a confirmé en entrevue téléphonique que cette photo a été utilisée sans son consentement. Il ajoute d'ailleurs qu'il ne sera pas présent à la rencontre du 17 mai.

Le Club de hockey Canadien n'était pas au courant

Dans un entretien téléphonique, le directeur des communications du Canadien, Donald Beauchamp, a indiqué d’abord ne pas avoir été approché par NioBay, et que par conséquent, le club de hockey n’était pas au courant de la démarche ni de l'utilisation de la photo d’un de ses anciens joueurs et que le Canadien se dissociait tout à fait de cette affaire.

M. Beauchamp a aussi indiqué qu’habituellement, les entreprises vont faire la demande s'ils veulent utiliser l'image.

La Première Nation Moose Cree indignée

Dans un communiqué, la chef de la Première Nation, Patricia Faries, a qualifé « d’irrespectueux » le comportement de NioBay, qui utilise Serge Savard pour attirer des membres de sa communauté à la rencontre de mercredi soir à Moosonee.

« Moose Cree est une ville de hockey, mais Serge Savard n’est pas le bienvenu dans ces circonstances », a-t-elle déclaré.

Voir aussi:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter