POLITIQUE

Khadir demande à Couillard de plaider en faveur des droits des Palestiniens

17/05/2017 05:51 EDT | Actualisé 17/05/2017 05:52 EDT
La Presse Canadienne/Jacques Boissinot

Lorsqu'il se rendra en Israël, le premier ministre Philippe Couillard doit se porter clairement à la défense des droits humains des Palestiniens et dénoncer leurs conditions de vie difficiles, selon le député Amir Khadir.

Le député solidaire de Mercier a fait ces commentaires mercredi, la veille du départ du premier ministre Couillard vers Israël, où il dirigera pendant une semaine une importante mission ayant d'abord un caractère économique. Une centaine de participants, dont de nombreux gens d'affaires, l'accompagneront.

M. Couillard séjournera dans quelques villes israéliennes, Tel-Aviv, Jérusalem et Haïfa, et effectuera un bref crochet en Cisjordanie, à Ramallah.

Il y a actuellement des milliers de prisonniers politiques palestiniens qui font une grève de la faim pour protester contre leurs conditions de détention inhumaines, a commenté M. Khadir en point de presse, exhortant le premier ministre Couillard à profiter de son séjour en Israël pour exprimer son désaccord aux autorités du pays.

Il accuse le gouvernement israélien de ne pas respecter "les standards minimaux internationaux" en matière de conditions de détention des Palestiniens.

M. Khadir soutient ne pas vouloir faire la leçon au gouvernement d'Israël, mais simplement rappeler au premier ministre Couillard son devoir de s'engager pour la paix, et exprimer son souci de faire en sorte que le fait de tisser "des liens commerciaux avec un État, ça ne nous amène pas à fermer les yeux sur la situation des droits humains".

Les forces au pouvoir en Israël oeuvrent, "en toute impunité" selon lui, "pour l'affrontement, pour la guerre, oeuvrent pour la conquête, oeuvrent pour l'agression pour avoir plus de territoire".

LIRE AUSSI:

» Inondations: Amir Khadir propose un programme national d'assurance

» Amir Khadir se défend d'avoir diffamé un entrepreneur


VOIR AUSSI:



Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter