NOUVELLES
16/05/2017 03:57 EDT | Actualisé 16/05/2017 03:57 EDT

Ford supprimerait 20 000 emplois à travers le monde

Le constructeur automobile américain Ford se préparerait à réduire sa masse salariale de quelque 10 % en Amérique du Nord et en Asie afin d'améliorer sa rentabilité et juguler la chute de son titre en bourse, a indiqué une source bien au fait du dossier à l'agence de presse Reuters.

Ford , qui emploie 202 000 personnes à travers le monde, dont 30 000 aux États-Unis , supprimerait ainsi quelque 20 000 emplois.

Cette personne proche du dossier a indiqué que Ford prévoit offrir de généreuses offres de départs à la retraite afin de réduire sa masse salariale d'ici au 1er octobre prochain.

L’entreprise ne prévoit toutefois pas réduire le nombre de quarts de travail ou sa capacité de production.

La manœuvre du constructeur pourrait entrer en conflit avec le président Donald Trump qui a établi l’augmentation de l’emploi dans le secteur automobile comme l’une de ses plus grandes priorités. En campagne électorale, le président Trump avait vertement critiqué les constructeurs automobiles qui font construire au Mexique les véhicules destinés au marché américain.

Sous la pression du président Trump, Ford avait d'ailleurs renoncé à transférer sa production de sous compactes au Mexique au début de l’année. C’est que M. Trump a promis la création de 700 emplois dans l’État ouvrier du Michigan, dans le nord des États-Unis, au cours de sa campagne présidentielle.

Les compressions de personnel font partie d’un plan annoncé précédemment afin de sabrer trois milliards de dollars américains dans les coûts de l’entreprise, a indiqué cette même source. La décision de Ford est aussi le reflet du déclin des ventes de nouveaux véhicules, après sept ans de croissance depuis la fin de la Grande Récession.

Ford a vendu 214 695 véhicules neufs en avril dernier, soit 7,2 % de moins qu’en avril 2016.

« Nous n'avons pas encore annoncé de mesure d'économie concernant les salariés et ne commentons pas non plus les spéculations », a déclaré à l'AFP un porte-parole de Ford, Mike Morgan.

« Nous restons concentrés sur trois priorités stratégiques qui vont créer de la valeur et générer une croissance des bénéfices [...] Réduire les coûts et devenir aussi leste et efficace que possible font partie de ce travail. »

LIRE AUSSI:

» Le CAA-Québec publie son palmarès des pires routes du Québec

» Cette voiture a reçu la première contravention de l'histoire

» Une nouvelle camionnette électrique de 460 chevaux!


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter