Légalisation du cannabis: Régis Labeaume veut une part des revenus

Publication: Mis à jour:
MARIJUANA OFFICE
Getty Images/iStockphoto
Imprimer

Avec la légalisation du cannabis annoncée pour juillet 2018 par le gouvernement fédéral, le maire de Québec estime que ce sont les villes qui devront faire face aux plus grands défis.

À l'image de Denis Coderre à Montréal, Régis Labeaume souhaite lui aussi toucher une part des revenus engendrés par les taxes sur la vente de marijuana.

«On est inquiet du fait que les règles ne seront pas claires et que c'est nous qui devrons les interpréter et ça va coûter cher», a fait valoir le maire le de la séance du conseil municipal de lundi.

La légalisation du cannabis n'était pas à l'ordre du jour, mais le sujet a été soulevé par deux résidents de Québec qui voulaient savoir comment Québec se préparait à l'arrivée de la nouvelle loi.

«Les problèmes, ça va être dans les villes»
— Régis Labeaume, maire de Québec

Régis Labeaume indique que le sujet a déjà été abordé à l'Union des municipalités du Québec. «J'ai dit à mes collègues maires: "C'est nous autres qui avons les problèmes, on peut-tu avoir un petit bout de ces taxes-là?"».

Le maire de Québec envisage aussi des problèmes avec les règlements de zonage de la Ville puisque la nouvelle loi permettra aux Canadiens de faire pousser jusqu'à quatre plants de cannabis à la maison.

LIRE AUSSI :
» Ottawa veut dresser un portrait du marché noir de la marijuana
» Légalisation de la marijuana: quel impact sur les ventes d'alcool?
» Dépendance au cannabis : le vrai du faux


VOIR AUSSI:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Quelques exemples de lois sur le cannabis dans le monde
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction