BIEN-ÊTRE
11/05/2017 04:35 EDT | Actualisé 17/05/2017 02:57 EDT

Colombie-Britannique: Une école élimine les cadeaux de la fête des Mères et des Pères

À la fête des Mères ou des Pères, il existe une charmante tradition, appréciée par les parents partout au Canada, qui consiste à déballer le cadeau de votre enfant et à vous extasier à la vue de son dur labeur réalisé en classe… avec un petit peu d’aide de ses enseignants.

Les élèves de 1re et 2e années du primaire de l’école Albert McMahon située à Mission, en Colombie-Britannique, auront un plan différent cette année puisque l’école a décidé de ne plus inclure la préparation de cadeaux pour la fête des Mères et des Pères en classe.

Dans une publication partagée sur Facebook, un parent de l’école, Roy Glebe, montre une note qu’il a reçue du professeur de son enfant.

«Chers parents, comme la fête des Mères et des Pères approche, nous nous sommes rencontrés au nom de l’équipe du primaire (1re et 2e années) pour discuter de nos valeurs fondamentales. Dans un effort pour célébrer la diversité, l’inclusion et aussi pour appuyer nos élèves qui sont membres de familles non traditionnelles, nous avons décidé d’encourager le déroulement de ces célébrations à la maison. Pour cette raison, les enfants ne fabriqueront pas de cadeaux à l’école pour offrir lors de la fête des Mères et des Pères. Nous croyons que chaque famille connaît la meilleure façon de célébrer ce moment avec sa propre famille.»

Roy Glebe n’a pas tardé à réagir à la publication : «Ce sera la première année que nous ne recevrons pas de cadeaux fabriqués avec beaucoup d’amour de la part de nos enfants, et puisque nous n’avons maintenant qu’un petit, cela rend tout cela encore pire. Je ne comprends pas pourquoi nous, comme Canadiens, devons abandonner nos traditions qui se perpétuent depuis des générations. Je souhaite la bienvenue à toutes les races et les ethnies, mais nous forcer à renoncer à des choses qui sont importantes pour nous, Canadiens, est merdique. Et cela n’a même pas rapport avec la religion? Vous ne pouvez pas fêter votre maman ou votre papa?»

La note s’est rapidement répandue, et de nombreux parents ont pris le parti de Glebe, considérant que la décision était injuste. Alors que certains parents ont souligné que cela pourrait être davantage relié au fait que des enfants n’ont qu’un seul parent, une professeure a répliqué qu’elle aurait toujours à gérer ce genre de situation en classe.

«En tant que professeure au préscolaire, j’ai eu plusieurs expériences avec diverses familles. J’ai toujours encouragé mes élèves à choisir un parent/gardien/grand-parent ou quelqu’un qui est spécial à leurs yeux lors de ces occasions», a-t-elle noté. «L’amour et le temps que ces enfants investissent dans leurs créations représentent l’idée à la base de l’expérience de la fête des Mères et des Pères.»

vgajic children

Savoir quoi faire avec les élèves dont la structure familiale n’inclut pas une mère et un père est une question discutée par les professeurs depuis des années.

Welcoming Schools, un site web dédié à l’exploration de la diversité en classe, a quelques suggestions pour inclure tous les élèves lors de ces célébrations, comme faire parler les enfants des personnes qu’ils connaissent et qui sont mères.

Comme l’a averti Asaf Rosenheim-Patton sur le site Gays With Kids, «Si vous êtes éducateur, contactez tous les parents de la classe avant la fête des Mères et discutez de votre plan pour préparer et célébrer ce jour dans votre classe.»

Il recommande aussi que tous les parents concernés, qu’ils aient ou non une famille dite «traditionnelle», devraient eux-mêmes prendre l’initiative d’entrer en contact avec les enseignants.

J’ai toujours encouragé mes élèves à choisir un parent/gardien/grand-parent ou quelqu’un qui est spécial à leurs yeux lors de ces occasions» - une professeure au préscolaire

Selon CBC, Angus Wilson, le directeur du district scolaire dont fait partie l’école primaire Albert McMahon, a dit qu’il y avait une raison derrière cette lettre, mais que la décision aurait pu être communiquée plus clairement.

«L’intention de cette lettre, comme je le comprends, est liée à un traumatisme qui a été expérimenté dernièrement. Cela n’a rien à voir avec la valeur de la fête des Mères ou des fêtes civiques.»

Le bulletin d’avril de l’école a d'ailleurs rappelé aux parents sur son calendrier la journée de la fête des Mères.

D’autres écoles à travers le monde ont éprouvé des problèmes similaires lors de ces fêtes particulières. Cette semaine, une école primaire à Melbourne en Australie, qui a annoncé qu’elle célébrerait sa «Journée internationale des familles» au lieu de sa fête des Mères annuelle, a renversé sa décision après que le chef de l’opposition intervienne avec une plainte, a rapporté le Daily Mail.

Ce texte initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

LIRE AUSSI: » 7 parfums à offrir pour la Fête des mères » 8 fleuristes coup de cœur pour gâter votre mère » Les stars ont célébré la fête des Mères à leur façon (PHOTOS)

INOLTRE SU HUFFPOST

11 idées pour souligner la fête des Mères qui ne coûtent rien