NOUVELLES

Deux Carabins invités au mini-camp des Giants de New York

02/05/2017 06:05 EDT | Actualisé 02/05/2017 06:56 EDT
Radio-Canada/Carabins de l'Université de Montréal

Deux joueurs des Carabins de l'Université de Montréal, le botteur Félix Ménard-Brière et le joueur de ligne défensive Junior Luke, prendront part au mini-camp des Giants qui aura lieu du 12 au 14 mai, à New York.

Un texte de Christine Roger

Junior Luke savait que son agent était en discussion avec quelques équipes de la NFL, dont les Seahawks de Seattle, les Cardinals de l’Arizona et les Giants de New York. La surprise a été beaucoup plus grande pour Félix Ménard-Brière, qui ne s’attendait pas à recevoir une telle invitation.

«Mon agent Sasha Ghavami a été contacté par les Giants et il m’a ensuite annoncé la nouvelle. Les Giants ont fait leurs devoirs, ont étudié des vidéos et ils ont vu quelque chose en moi», explique Ménard-Brière.

Le botteur croit que la force de sa jambe droite, celle avec laquelle il botte, et ses capacités athlétiques ont joué en sa faveur. À New York, il n’a pas l’intention de modifier la recette qui lui a permis de maintenir la meilleure moyenne au pays l’an dernier sur les bottés de dégagement (42,2 verges).

«Je vais faire la même chose qu’ici, les mêmes bottés, la même routine. Il ne faut pas que je change trop ma mentalité. Il faut que j’arrive là-bas en voulant la position de partant et c’est ça l’objectif principal», mentionne l’étudiant en architecture de paysage.

Le joueur de 23 ans ne se fait pas d’illusion. Le poste de botteur est probablement le plus précaire dans la NFL et ses chances de se tailler un poste au sein de l’organisation sont assez minces. Mais le principal intéressé n’a pas peur d’affronter ce défi de taille.

«On s’entraîne beaucoup mentalement ici. C’est un aspect de la position de botteur qui est encore plus important que la technique, que la condition physique. J’ai fait beaucoup de séances avec des entraîneurs spécialisés afin de faire face à cette pression», affirme Ménard-Brière.

«Je suis juste fébrile. Je n’ai jamais joué devant une si grosse foule et je n’ai jamais fait face à de si grosses attentes. On va voir comment je vais réagir, mais ça ne me stresse pas du tout. »

Félix Ménard-Brière, botteur des Carabins

Récompensé pour ses efforts

Junior Luke est un joueur qui s’est littéralement métamorphosé depuis le début de son séjour avec les Carabins. Sa métamorphose physique est évidente (il est passé de 325 à 288 lb), mais le joueur de ligne est persuadé que c’est son changement d’attitude qui a fait la plus grande différence dans son jeu.

«La plus grosse chose qui a changé, c’est ma confiance en moi. En arrivant ici, avec les Carabins, ç‘a été difficile. Ç’a été très dur mentalement. J’ai travaillé là-dessus. À ma dernière année, j’ai démontré que je voulais vraiment faire une différence pour l’équipe, que je ne voulais pas nécessairement être un leader verbal, mais un leader par mes actions. Que ce soit au football ou dans la vie en général, je veux faire une différence», explique l’étudiant en prévention de la toxicomanie.

Lorsqu’il a appris la nouvelle, le joueur s’est empressé d’avertir celle qui sera toujours sa plus grande admiratrice, sa mère Julia Torchon. L'infirmière à l'Hôpital Saint-Eustache est très proche de son grand garçon, qu’elle a élevé seule.

«Ma mère était super contente, super excitée. Elle a hâte de voir ce qui va arriver prochainement. Elle voulait venir. Je lui ai dit qu’elle ne pouvait pas, c’est très fermé, alors elle ne pourra pas venir. Mais en plus, j’ai mes cousins qui habitent assez près», souligne Luke.

La LCF, un plan B?

Les deux protégés de Sasha Ghavami, qui est aussi l’agent de Laurent Duvernay-Tardif, sont aussi admissibles au repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF), qui aura lieu le 7 mai. Même s’ils se préparent pour le mini-camp des Giants, l’encan de dimanche demeure très important pour eux.

«Je ne suis pas là-dedans pour des motivations externes comme l’argent. Le rôle du botteur est presque plus important dans la Ligue canadienne. Un rôle de partant dans la LCF serait très important pour moi et je serais extrêmement fier de m’être rendu là», confie Félix Ménard-Brière.

De son côté, Junior Luke dit avoir eu une entrevue avec les dirigeants des Alouettes de Montréal.

Cinq Québécois dans la NFL

Le football québécois semble connaître une progression fulgurante depuis quelques années. Avec Justin Senior, Antony Auclair, Christophe Mulumba-Tshimanga, Ménard-Brière et Luke, cinq Québécois auront la chance d’impressionner des équipes de la NFL au cours des prochaines semaines.

«Le football québécois grandit chaque année. Il y a du talent ici. Il y a des gars comme Duvernay-Tardif qui ouvrent des portes pour d’autres gars. Que ce soit la LCF ou la NFL, il y a maintenant une possibilité de montrer son talent», explique Junior Luke.

Si l’impact de Laurent Duvernay-Tardif est indéniable, l’implication de l’agent Sasha Ghavami n’est certainement pas étrangère au succès obtenu par les joueurs québécois.

«Sasha a travaillé fort. Il me disait tout le temps, peu importe ce qui arrive, qu'il allait continuer à travailler fort, qu'il n'allait pas lâcher et qu'il allait trouver quelque chose. Il a foi en moi et j’ai foi en lui. Il fait un très bon travail pour moi et pour les autres gars pour démontrer notre valeur en tant que joueur et en tant que personne.»

Junior Luke, joueur de ligne défensive des Carabins

Félix Ménard-Brière et Junior Luke ne sont pas les premiers joueurs de l’histoire provenant du programme des Carabins à obtenir une invitation pour un mini-camp de la NFL. Le secondeur Byron Archambault, aussi avec les Giants, et le joueur de ligne offensive David Foucault, avec les Panthers de la Caroline, ont également vécu l’expérience.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter