DIVERTISSEMENT

Le Conseil des arts du Canada inaugure une exposition humaniste à Washington

27/04/2017 12:32 EDT | Actualisé 27/04/2017 12:36 EDT

Dans ce nouvel objectif d’accroitre la visibilité de l’art canadien à l’extérieur du pays, Simon Brault, directeur du Conseil des arts du Canada (CAC), est présentement à Washington pour l’inauguration d’une exposition qui revient sur les moments tragiques de notre histoire moderne comme la crise d’Oka ou la tuerie à l’École polytechnique. La question du vivre ensemble y est également abordée par le biais de créations contemporaines issues des Premières Nations.

Intitulée Paysage marqué, l’exposition – déjà présenté dans les murs du CAC en 2016 – est accessible jusqu’au 30 juillet au Art Museum of the Americas, institution fondée par l’Organisation des États américains (OEA) et située à deux pas de la Maison-Blanche.

«Je suis fier de promouvoir la créativité du Canada aux États-Unis et à l’étranger. Dans notre monde qui est de plus en plus divisé, les arts constituent un élément indispensable à notre appartenance. Ils nous aident à nous comprendre les uns les autres, à jeter des ponts et à trouver un terrain d’entente», a déclaré Simon Brault par voie de communiqué.

adjusting the north

Adjusting the North (2007)

David Hlynsky (1947 - )

Impression numérique

Collection : Banque d'art du Conseil des arts du Canada

Regard critique

Le directeur du CAC compte d’ailleurs profiter de son passage dans la capitale américaine pour aller à la rencontre du personnel de plusieurs organismes fédéraux américains comme le National Endowment for the Arts et le National Endowment for the Humanities, deux ministères dans la mire du président républicain Donald Trump qui souhaite leur abolition.

Organisé en collaboration avec la Mission permanente du Canada auprès de l’OEA et avec le soutien financier du Secrétariat fédéral Canada 150 (bureau responsable des commémorations du 150e de la Confédération canadienne), Paysage marqué pose également un regard critique sur la condition des Amérindiens à travers les œuvres de figures autochtones à l'exemple de David Neel ou Barry Ace .

En marge de l’événement, l’Art Museum of the Americas qui n’aura jamais rassemblé autant d’œuvres d’artistes canadiens mettra sur pied deux groupes d’experts qui discuteront de thèmes abordés dans l’exposition comme l’évolution des droits et de la protection juridique des personnes LBGTI au Canada et dans les Amériques et celui de la promotion des droits des peuples autochtones au Canada.

paysage marque

Conseil des arts du Canada

Détails: museum.oas.org

La liste des œuvres exposées:

David Hlynsky, Adjusting the North, 2007

Pierre Ayot, Hockey, Sherwood 748, Louisville 520, Ultralite, 1979

Dennis Tourbin, October Crisis Memoir #1 & #2, 1990

Carl Stewart, Swoon #4, 2001

Rebecca Belmore, To Rest and To Dream, 2001

Suzy Lake, My Friend Told Me I Had Carried Too Many Stones #2, 1994

Barry Ace,For King and Country, 2015

Julie Oh, Paper Route, 2009

Joanne Tod, Kiss This Goodbye, 1984

Robert Adrian, 76 Airplanes, 1985

David Neel, Chief Elijah Harper, 1990

Robert Houle, Oka (from Mohawk Summer series), 1991

Carl Beam, Forced Ideas in School Days, 1991

Ruth MacLaurin, Sky Space and Prairie Windscape, 1975

Trevor Gould, Tripartite Africans, 1992

Andy Fabo, Writing the Disaster, 1989

Shane (Mini) Davis, My House, 1991

Voir aussi:


Exposition Mode Expo 67 au Musée McCord