NOUVELLES

Lance Stroll est contraint à l'abandon au 13e tour du Grand Prix du Bahreïn

15/04/2017 02:02 EDT | Actualisé 16/04/2017 02:01 EDT
ADRIAN DENNIS via Getty Images
Canadian driver Lance Stroll attends the announcement by Williams Martini Racing of their driver line up for the 2017 FIA Formula One World Championship at the team headquarters in Grove, west of London on November 3, 2016. Canadian teenager Lance Stroll will replace veteran Felipe Massa in Williams's driver line-up for the 2017 season, the British team announced on Thursday. Stroll, who turned 18 last week, will line up alongside Finnish driver Valtteri Bottas, who will be entering his fifth successive year with Williams. / AFP / Adrian DENNIS (Photo credit should read ADRIAN DENNIS/AFP/Getty Images)

Une autre course, une autre déception pour Lance Stroll. Le pilote québécois a de nouveau été contraint à l'abandon, cette fois au 13e tour du Grand Prix de Formule 1 du Bahreïn présenté dimanche.

Stroll a été heurté de plein fouet par Carlos Sainz à l'entrée du premier virage, alors que le pilote Toro Rosso sortait de la ligne des puits. La voiture de Stroll a été percutée du côté droit, et l'Espagnol s'est plaint de la manoeuvre du pilote recrue âgé de 18 ans.

"Stroll m'a frappé. Il ne m'a pas vu arriver et a effectué le virage comme si je n'étais pas là", s'est écrié Sainz sur les ondes de la radio de Toro Rosso.

"Il (Sainz) conduit comme un pied, et il a complètement détruit le côté de ma voiture. J'étais à 50 ou 60 mètres devant lui dans la zone de freinage et il a simplement plongé dans le virage alors que j'effectuais le mien, s'est défendu Stroll, visiblement irrité. Que puis-je dire de plus? Il n'y avait rien à faire."

Cet accrochage ressemblait étrangement à celui survenu la semaine dernière à Shanghai, alors que Stroll avait été embouti à l'entrée d'un virage par la Force India de Sergio Perez. Un point de vue qui n'était pas partagé par le principal intéressé.

"Ce n'était pas la même chose en Chine, a-t-il prévenu. En Chine, l'incident s'est produit en pleine course. Là, le mec (Sainz) était 50 ou 60 mètres derrière moi, il a freiné super tard et il m'a juste frappé."

Sans surprise, l'incident est analysé par les commissaires de piste afin de déterminer si des sanctions doivent être appliquées. Ceux-ci ont indiqué qu'ils rendraient leur décision à l'issue de la course. En entrevue d'après-course, Stroll a déclaré qu'il espérait que les dirigeants de la F1 sévissent contre Sainz.

"Oui, totalement, a-t-il dit. Ils (les commissaires) prendront bien la décision qu'ils veulent, mais je suis déçu et j'espère que la chance tournera en ma faveur bientôt."

Ce dénouement est décevant pour Stroll, qui était parvenu à éviter le pire au départ après s'être élancé de la 12e place. Le pilote Williams connaissait une course propre jusque-là, et il s'était même offert le tour le plus rapide _ à ce moment-là _ lors de son 11e passage. Stroll avait mis la table pour celui-ci en effectuant un arrêt aux puits au huitième tour pour chausser des pneus tendres, plus performants.

"J'ai perdu quelques positions au départ, mais ensuite je tournais vraiment bien sur les pneus tendres, a rappelé Stroll. J'ai même pu effectuer quelques dépassements, sauf que tout ça est tombé à l'eau à cause de Sainz."

Il s'agissait du troisième abandon en autant de courses pour Stroll, après ceux survenus en Australie et en Chine. Stroll n'a toujours pas obtenu de point de classement cette saison.

"Je me console en me disant que la saison est encore jeune, et que j'aurai encore plusieurs occasions de me reprendre", a-t-il résumé.

Le coéquipier de Stroll chez Williams, Felipe Massa, a fini sixième, à 54,326 secondes du vainqueur, Sebastian Vettel.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Lance Stroll