DIVERTISSEMENT

James Rosenquist, figure majeure du pop art, est mort

01/04/2017 05:44 EDT
Radio-Canada.ca

L'artiste américain est décédé vendredi à New York à l'âge de 83 ans, des suites d'une longue maladie. À l'instar d'Andy Warhol et de Roy Lichtenstein, il est considéré comme l'un des pionniers du mouvement artistique qui a marqué les années 60.

Radio-Canada avec The Guardian et The New York Times

Né à Grand Forks, dans le Dakota du Nord, James Rosenquist avait passé sa jeunesse en Ohio et surtout au Minnesota, où il a étudié l’art à l’université, dans les années 50, rappelle le New York Times sur son site. Durant cette période, il avait également décroché des contrats pour peindre des affiches publicitaires faisant la promotion de films et de boissons.

Il en avait fait de même après s'être installé à New York pour étudier. Là, il avait notamment travaillé pour la société Artkraft Strauss, spécialisée dans les affiches de très grande taille. Ces expériences dans la publicité l’ont amené à développer un style esthétique aux couleurs vives, un des éléments qui a fait ensuite la réputation du pop art.

Après avoir quitté son travail, il s’était installé dans un atelier de Manhattan pour créer et avait pu faire la preuve de son talent. La spectaculaire murale F-111, haute de trois mètres et longue de 26, composée au total de 23 panneaux, est considérée comme son œuvre majeure.

Réalisée au milieu des années 60, en pleine guerre du Vietnam, elle évoque la peur de la bombe atomique et de la violence tout en se mêlant à des images de la vie quotidienne (une petite fille souriante ou des spaghettis).

Ce message politique consitue une rareté dans l'oeuvre de James Rosenquist. F-111 est désormais exposée au Museum of Modern Art (MoMA), à New York.

Dans son autobiographie Painting Below Zero : Notes on a Life in Art, parue en 2009, l'artiste faisait part de ses conceptions artistiques différentes de celles de Lichtenstein et Warhol.

« Je ne me suis jamais senti concerné par les logos, les noms de marques ou les vedettes de film comme, par exemple, Andy. Contrairement à Roy, je ne souhaitais pas faire des reproductions ironiques issues de médias populaires; moi, je voulais faire des images mystérieuses. » - James Rosenquist

Celui qui disait « ne pas savoir ce que veut dire le terme pop art » avait perdu de nombreux tableaux en 2009, à cause d’un feu qui avait également détruit sa propriété à Aripeka, en Floride.

LIRE AUSSI :

» La légende américaine du rock Chuck Berry est mort

» L'acteur américain Bill Paxton meurt à 61 ans

» Décès de Denis Grondin, le père de Marc-André Grondin

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Ils sont décédés en 2017