NOUVELLES

Les Jardineries: le secret le mieux gardé d'Hochelaga (VIDÉO)

03/04/2017 03:23 EDT | Actualisé 11/04/2017 05:31 EDT


» Ce texte a été publié dans le cadre du dossier «Le Montréal oublié», une série de 20 reportages multimédias qui font découvrir des projets citoyens redonnant vie aux lieux abandonnés de la métropole. Consultez le dossier complet ici.


La présence des Jardineries n’est trahie que par la musique entraînante qui s’échappe des murs de bétons entourant la station de métro Pie-IX. Bien emmitouflé dans les murs et grillages du Stade olympique, ce jardin d’Eden est une oasis de sérénité, de calme et de nature au cœur du quartier Mercier-Hochelaga-Maisonneuve.

L’Esplanade Financière Sunlife est un exemple parfait de lieu sous-utilisé à Montréal : une mer de béton et de mauvaises herbes, qu’on peut louer à l’occasion pour une activité. Mais, sitôt arrivé, sitôt parti: le pied du Stade olympique retombe dans l’oubli.

À l’été 2016, le groupe Pépinière et Co. a reçu le mandat d’occuper l’espace pendant trois étés. Sont donc nées les Jardineries, un lieu de diffusion autogéré qui met de l’avant la scène culturelle locale, ainsi que la sensibilisation à l’agriculture urbaine.

jardineries

«La construction du site s’est faite très rapidement. Le premier tournesol a été planté le 7 juin 2016», précise Alice Berthe, chargée de projet pour les Jardineries. Le public a pu profiter du site dès le 20 juin, jusqu’à sa fermeture à la fin octobre.

«La population exprime un besoin et on essaie de s’y adapter… presque au jour le jour», continue Mme Berthe.

La plupart des activités sont organisées en fonction de ce que la population locale désire faire. La programmation s’adapte régulièrement et l’équipe prend le temps d’écouter les citoyens. Les responsables du site ont fait la tournée des centres et organismes communautaires du quartier pour identifier les enjeux reliés au secteur.

Leurs potagers fournissent le petit café en nourriture fraîche, vendue à prix modique aux visiteurs. Un atout pour le milieu, qui manque d’offre alimentaire.

jardineries

Pour en savoir plus sur ce projet, visionnez notre reportage vidéo en début d'article.


Découvrez notre carte du Montréal oublié

En parcourant notre carte interactive, découvrez 20 lieux abandonnés derrière lesquels se cachent des récits aussi inspirants que semés d’embûches, sous forme de vidéos, de photos et de textes.

Pour un visionnement optimal de la carte, cliquez ici.


À LIRE AUSSI DANS NOTRE DOSSIER «LE MONTRÉAL OUBLIÉ»:

» Terrains vacants à Montréal: deux fois et demi la superficie du mont Royal!

» Lieux abandonnés: diagnostic du virus montréalais

» Le Théâtre Empress: debout malgré tout

» Village au Pied-du-courant: vivre la ville autrement

» Projet Harmonie: être fier de son coin


Si vous avez des suggestions de lieux ou immeubles abandonnés à ajouter à la carte, ou pour tout commentaire, n’hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante: nouvelles@huffingtonpost.com.


Carte interactive et intégration des données: Roberto Rocha et Bob Perez


INOLTRE SU HUFFPOST

Le Montréal oublié en images