DIVERTISSEMENT

Une nouvelle image de marque et une riche programmation pour la saison 2017-18 de l'OSQ

27/03/2017 02:29 EDT | Actualisé 27/03/2017 02:58 EDT
Courtoisie

Toujours dans l’esprit de se démarquer et d’amener la musique classique à un public large, l’Orchestre symphonique de Québec dévoilait ce matin sa prochaine saison ainsi que son image de marque, repensée par la firme lg2. Au programme : un festival russe, des musiciens et chefs d’orchestre invités de renom et autant de pièces méconnues que de grandes favorites du public.

Hommage à André Mathieu

Le directeur musical de l’OSQ, Fabien Gabel, a présenté cette nouvelle saison comme s’inscrivant dans la continuité de la mission de l’orchestre. «Nous allons explorer des choses qui n’ont pas été jouées à Québec depuis longtemps, ou qui ne l’ont jamais été. Nous voulons faire tomber les prétendues barrières et susciter la curiosité des gens.» C’est pourquoi il a mis au programme, comme concert inaugural de la saison 2017-18, le pianiste Alain Lefèvre qui interprétera le Concerto de Québec d’André Mathieu (le 20 septembre). Ce sera d’ailleurs l’occasion de souligner le 50e anniversaire de décès de ce compositeur et pianiste virtuose montréalais. Pour Fabien Gabel, l’orchestre ouvre ainsi sa saison «avec un feu d’artifice!»

Des invités de renom

Autant sur la scène du Palais Montcalm que sur celle du Grand Théâtre de Québec, les solistes et chefs d’orchestre invités de partout à travers le monde se succéderont. Notons le passage des pianistes Charles Richard-Hamelin et Alexandra Dariescu, des violoncellistes Pavel Gomziakov et Nicolas Altstaedt et des chefs Jacques Lacombe, Samy Moussa et Frank Zielhorst. Le Québécois Charles Richard-Hamelin sera sur la scène du Palais Montcalm le 18 avril 2018 pour jouer le Concerto pour piano n° 1 de Chopin, dans un programme incluant aussi Schumann et Mendelssohn, pour une soirée romantique par excellence.

L’association entre la musique populaire et classique dans la série des Coups de foudre Hydro-Québec se poursuit avec Alex Nevsky (les 13 et 14 mars 2018) et Roch Voisine (les 5 et 6 avril 2018). Présent à la conférence de presse, Roch Voisine s’est souvenu avec émotion de son premier contact avec l’Orchestre symphonique de Québec. «La première fois que j’ai entendu l’orchestre, c’était dans les années 80 au Cégep de Limoilou. J’étais loin de m’imaginer qu’un jour, je jouerais avec lui, qui plus est mes chansons! C’est impressionnant de travailler avec un orchestre symphonique.»

Une programmation pour toute la famille

«Les activités éducatives prennent une place de plus en plus importante dans le cœur et la mission de l’orchestre», a souligné Nicolas Ellis, assistant chef en résidence. «C’est une chance pour les musiciens de jouer pour les oreilles fraîches des enfants.» Il se réjouit de diriger les concerts Charlot et Mademoiselle Cello (le 12 novembre) et Le petit musicien (le 8 avril 2018), respectivement un concert burlesque inspiré de Charlie Chaplin et une adaptation du conte de Gilles Tibo. L’OSQ poursuit aussi son engagement auprès des Jeunes musiciens du monde et du Club des petits déjeuners, afin d’amener la musique classique auprès d’enfants défavorisés de la région de Québec.

Une image de marque signée lg2

L’annonce de la programmation 2017-18 était aussi l’occasion pour Astrid Chouinard, présidente-directrice générale de l’orchestre, de montrer la nouvelle image de marque repensée par la firme lg2. Les couleurs vives et les portraits des musiciens visent à démarquer l’Orchestre symphonique de Québec des autres orchestres à travers le monde en soulignant son accessibilité et son caractère joyeux. L’année dernière, les deux publicités pensées par Nova Film utilisaient l’humour pour attirer les néophytes à l’OSQ.

LIRE AUSSI :

» Le Festival d'été de Québec dévoile la programmation de sa 50e édition

À voir également :

7 albums québécois à écouter ce printemps