POLITIQUE

Pancartes du Bloc déplacées dans Saint-Laurent: pas illégal, mais «un peu ordinaire»

20/03/2017 12:34 EDT | Actualisé 20/03/2017 12:41 EDT

OTTAWA – Trois personnes ont été photographiées en train d’abaisser une pancarte électorale du candidat du Bloc québécois dans Saint-Laurent, William Fayad, dans la neige pour planquer une grande affiche avec le visage de Justin Trudeau.

Si le directeur général du Bloc, Stevens Héroux, n’a pas porté plainte à la suite de cet incident, il en convient toutefois que «c’est un peu ordinaire». Il dit que M. Fayad a déjà averti des bénévoles libéraux qui déplaçaient ses pancartes, mais que ceux-ci se sont excusés par la suite.

«Ce n’est pas très respectueux des bénévoles et de la démocratie aussi qui permet de s’afficher. Ce n’est pas un jeu auquel nous, on veut jouer, en tout cas», a soutenu M. Héroux.


Le fait d’enlever une pancarte électorale est une infraction en vertu de l’article 325 de la Loi électorale du Canada. Les cas de vandalisme doivent être adressés directement à la police.

Le bureau du commissaire aux élections fédérales n’a pas été en mesure de confirmer si une plainte avait été reçue au sujet de cet incident en particulier.

«Cela dit, nous encourageons toute personne ayant une plainte ou une allégation de méfait à communiquer avec le Bureau du commissaire», a répondu Michelle Laliberté, responsable des communications du commissaire.

LIRE AUSSI: Emmanuella Lambropoulos représentera le Parti libéral du Canada dans Saint-Laurent

Le Parti libéral du Canada maintient pour sa part que ses équipes de campagne «établissent des règles de base claires et font preuve de rigueur» en installant les nouvelles affiches, afin de ne pas dissimuler les pancartes des autres partis.

«Du moment où des préoccupations légitimes sont portées à leur attention concernant des manquements au placement de pancartes, les membres de la campagne libérale agissent immédiatement pour résoudre le problème soulevé», a répondu Braeden Caley, directeur senior des communications du Parti libéral du Canada.

Il fait valoir que son parti a reçu des avis concernant des pancartes libérales endommagées pendant cette campagne électorale dans plusieurs circonscriptions.

L’équipe de la candidate libérale Emmanuella Lambropoulos n’a pas fait de commentaires au sujet de ces pancartes déplacées.

VOIR AUSSI:

Pancartes électorales revisitées...