Regard 2017: un festival de courts métrages beau et costaud

Publication: Mis à jour:
Imprimer

SAGUENAY – De l’hôtel Chicoutimi à la Place du citoyen, le festival dédié au court métrage bat son plein depuis mercredi au centre-ville. Plusieurs lieux présentent une riche programmation comprenant cette année plus de 150 films en sélection officielle en provenance de 33 pays à travers le monde.

Tout le gratin du court métrage s’est donné rendez-vous cette semaine au Saguenay pour la 21e édition du Festival Regard qui offre un menu bien fourni et toujours aussi pertinent. La manifestation devenue maintenant un incontournable dans la planète cinéma peut se targuer d’un certain nombre de bonnes nouvelles comme une reconnaissance par l’Académie des Oscars et la Fédération internationale de la presse cinématographique, association derrière les fameux prix FIPRESCI.

Onze programmes thématiques constituent l’os et la chaire de cette nouvelle édition, dont une section entièrement dévolue à la production locale (100 % Saguenay). On pourra aussi retrouver un volet documentaire, un autre sur le cinéma engagé et des films de genre. Soulignons une attention particulière portée sur l’expérimentale (Art & Essai) et un impressionnant panorama sur les productions sud-coréennes.

Fanny Malette et Karl Lemieux à Regard

Parmi la sélection réunissant de nombreuses découvertes, les festivaliers pourront voir des films primés à l’international: Timecode de l’Espagnol Juanjo Giménez (Palme d’or au Festival de Cannes 2016), Vaysha l’aveugle du québécois Théodore Ushev et Bon voyage du Suisse Marc Wilkins, tous deux retenus à la dernière cérémonie des Oscars. Signalons également l’excellent Dekalb elementary de l’Américain Reed Van Dyk (Grand prix international du Festival international du court métrage à Clermont-Ferrand).

Côté rétrospective, les organisateurs proposent un beau coup de cœur avec une sélection des œuvres du génial David Uloth dont la présentation de l’immanquable La Voce. Les amoureux des mots pourront se rabattre sur le Focus: vidéo-poésie. À la galerie d’art La Corniche sur la rue Racine, l’artiste James Kerr – connu pour ses créations de GIF animés en ligne sous le pseudonyme Scorpion Dagger – présente en ce moment des versions imprimées et en mouvements de ses dernières propositions.

L’acteur Marc-André Grondin (C.R.A.Z.Y.) qui vient de perdre son père a dû annuler sa participation au festival. En remplacement, Fanny Malette (Chorus) viendra samedi s’entretenir avec la journaliste Manon Dumais au cours d’une conversation revenant sur les grands moments de carrière de l’actrice. Enfin pour le plus grand plaisir des cinéphiles, des leçons de cinéma sont l’occasion de rencontrer des personnalités importantes comme la trop méconnue réalisatrice japonaise Momoko Seto et le Québécois Karl Lemieux (Maudite poutine).

Le Festival Regard se déroule jusqu’au 19 mars.