POLITIQUE

Jodie Emery quitte les libéraux qu'elle accuse de mentir

18/03/2017 06:12 EDT | Actualisé 18/03/2017 06:12 EDT
Radio-Canada.ca

La militante procannabis Jodie Emery a annoncé vendredi avoir renoncé à son adhésion au Parti libéral du Canada et mis fin aux dons mensuels qu'elle faisait. Elle accuse le parti au pouvoir d'avoir menti au sujet de sa promesse de légaliser la marijuana.

Celle que l’on surnomme « la princesse du pot » a fait son annonce sur Twitter : « C’est officiel, mon adhésion au Parti libéral et mes dons mensuels sont annulés. J’encourage les Canadiens à faire la même chose », a-t-elle écrit.

C’est son arrestation et celle de son mari Marc le 9 mars à Toronto qui a poussé la Vancouvéroise à prendre cette décision. Elle estime que le gouvernement devrait mettre ses efforts sur la répression de criminels, plutôt que sur les consommateurs de cannabis, tandis que les plans d'Ottawa en vue de la légalisation se font toujours attendre.

Faire perdre Trudeau en 2019

« Je pense que Justin Trudeau et le Parti libéral mentent, comme tant d’autres. J’avais fait campagne pour Vancouver-Est, j’ai ramené de nouveaux membres, collecté des fonds », ajoute-t-elle, ne cachant pas sa déception.

Jodie Emery a rejoint le parti en 2012 et a fait figure, un temps, d’espoir du parti avant de perdre la nomination de la circonscription fédérale Vancouver-Est en 2014. Avant cela, elle avait été engagée auprès du Parti vert de la Colombie-Britannique, mais n’a jamais remporté d’élection malgré des scores honorables.

« Notre communauté rassemblée autour du cannabis a aidé Justin Trudeau à remporter les élections de 2015. Nous pouvons contribuer à sa défaite en 2019 », a-t-elle également écrit sur Twitter.

Son mari Marc Emery a affirmé il y a plusieurs mois avoir rejoint le Parti conservateur afin de soutenir la candidature de Maxime Bernier à la chefferie.

À VOIR AUSSI


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Hommes politiques peu ou pas diplômés