BIEN-ÊTRE

Ces cinq femmes de la Nasa sont les nouvelles figurines de Lego

02/03/2017 10:03 EST
lego

À une semaine de la Journée Internationale de la Femme, Lego a bien choisi son moment. Ce mardi 28 février, l'entreprise Lego a révélé le gagnant de son concours permettant de choisir les prochains personnages de la marque. Sa nouvelle gamme va ainsi mettre à l'honneur des femmes de la Nasa.

Toujours à la recherche de nouvelles créations, l'enseigne a lancé il y a quelques années le «Semestrial Lego Ideas», concours où n'importe qui peut proposer un projet pour la prochaine collection. C'est justement dans le cadre de ce projet que l'idée de jouets à l'effigie de cinq femmes de la Nasa a vu le jour.

Dans une vidéo publiée sur Twitter, Lego se félicite de sa cuvée 2017 : «Nous sommes très heureux d'être en mesure de produire la collection 'Les femmes de la Nasa' de Maia pour ses valeurs amusantes et éducatives».

L'idée de faire des Lego à l'effigie de ces femmes a été avancée par Maia Weinstock, rédactrice en chef du MIT News. «Les femmes ont joué un rôle crucial à travers l'histoire du programme spatial américain. Encore dans de nombreux cas, leurs contributions sont inconnues ou sous-appréciées, alors que les femmes ont historiquement lutté pour obtenir une place dans les domaines de la science, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques», explique-t-elle dans sa proposition.

C'est avec un clin d'œil bien senti, qu'elle remercie ses abonnés d'avoir «encouragé ce projet». «Pouvoir apporter avec Lego ses idées aux enfants partout dans le monde est un rêve devenu réalité, et vous y avez contribué!»

La difficulté de s'imposer en tant que femme dans un secteur très masculin, Maia Weinstock en sait quelque chose. À travers «Les Femmes de la Nasa», elle souhaite célébrer des femmes accomplies dans les métiers scientifiques.

D'ailleurs, elle n'a pas choisi n'importe qui pour le projet. Ce sont l'informaticienne Margaret Hamilton, la mathématicienne Katherine Johnson, l'astronaute Sally Ride, l'astronome et cadre Nancy Grace Roman et l'astronaute Mae Jemison qui s'apprêtent à rejoindre les rayons des magasins d'ici 2018.

Si leurs actions ont eu un grand impact dans le développement spatial des États-Unis, leurs noms étaient jusqu'à aujourd'hui moins connus. Pourtant, le parcours d'une de ces femmes a déjà été mis en lumière avec le film «Les figures de l'ombre». L'oeuvre de Theodore Melfi retrace la carrière de Katherine Johnson, mathématicienne au sein de la Nasa. À l'heure où la conquête de l'espace fait rage entre l'URSS et les États-Unis, Katherine Johnson et deux de ses comparses ont permis à la Nasa d'envoyer le premier homme dans l'espace.

Margaret Hamilton a, elle aussi, permis aux hommes de s'approcher de la lune. Directrice du département de génie logiciel du MIT Instrumentation Laboratory, elle a participé à la conception du système embarqué utilisé pour le programme Apollo. Mais l'espace n'est pas réservé aux hommes et Sally Ride l'avait bien compris. En 1983, l'astronaute devient la première Américaine à s'envoler dans l'espace. Elle a été suivie de près par Mae Jemison, qui a été la première Afro-américaine à voyager dans l'espace en 1992.

Ces femmes ont participé à défendre la féminisation de la Nasa. Nancy Grace Roman a renforcé cette position. Avoir été l'une des premières femmes cadre à l'agence spatiale américaine ne lui suffisait pas, elle a aussi milité activement pour ouvrir les domaines scientifiques aux femmes lors de conférences.

LIRE AUSSI :

» 14 tables à Lego faciles à fabriquer pour la salle de jeu de vos enfants

» 10 excellentes idées pour recycler de vieux objets en jouets pour enfants

» 11 trucs pour bien nettoyer les jouets des enfants

À voir également :

14 tables à Lego faciles à fabriquer