POLITIQUE

Le PLC rejette la candidature d'Alan DeSousa pour l'élection dans Saint-Laurent

28/02/2017 11:52 EST
PC

Le Parti libéral du Canada (PLC) refuse que le maire de l'arrondissement de Saint-Laurent, Alan DeSousa, se présente sous sa bannière à l'élection complémentaire du 3 avril prochain.

Le politicien municipal, qui briguait l'investiture libérale dans la circonscription fédérale de Saint-Laurent, a affirmé mardi à La Presse canadienne que le comité du feu vert avait rejeté sa candidature.

Le candidat éconduit a confirmé qu'il avait porté cette décision en appel et qu'il avait l'intention de faire "tout en son possible" afin que son nom se retrouve sur un bulletin de vote lors de l'assemblée d'investiture.

Les règles nationales intérimaires de sélection du PLC stipulent que le comité du feu vert tient compte, "au minimum", de la vérification des antécédents, de la situation financière et de toute question ou toute préoccupation relative à l'éthique, entre autres critères.

Le maire DeSousa soutient qu'on ne lui a fourni aucune explication pour le rejet de sa candidature.

Ces députés sont d'anciens maires (2016)

La course à l'investiture libérale dans la circonscription de Saint-Laurent compte dans ses rangs l'ex-ministre québécoise de l'Immigration, Yolande James, ainsi que la professeure en fiscalité et ancienne candidate du PLC, Marwah Rizqy, qui ont obtenu le feu vert du parti mercredi dernier.

L'élection complémentaire a été provoquée par le départ de Stéphane Dion, qui a accepté un poste d'ambassadeur du Canada auprès de l'Allemagne et de l'Union européenne après avoir été écarté du cabinet lors d'un remaniement, en janvier dernier.

DeSousa Feb26 Redacted by LaPressecanadienne on Scribd