DIVERTISSEMENT

Sophie Lorain tourne «De l'amour pour Noël» avec plusieurs jeunes acteurs

08/02/2017 08:44 EST | Actualisé 08/02/2017 08:44 EST
La Presse canadienne

Après Les grandes chaleurs et plusieurs épisodes de Nouvelle adresse et La galère, entre autres, Sophie Lorain coiffe à nouveau son chapeau de réalisatrice et tourne cet hiver, plus précisément depuis le 23 janvier dernier, et jusqu’au 20 février, puis au printemps, son deuxième long-métrage, intitulé pour l’instant De l’amour pour Noël.

Plusieurs jeunes talents brilleront dans ce film. Marguerite Bouchard (Nouvelle adresse), Romane Denis (Subito Texto, Pour Sarah), Rose Adam (La galère, Les 4 haïssables), Alex Godbout (La petite fille qui aimait trop les allumettes), Anthony Therrien (Mes petits malheurs), Vassili Schneider (Les Démons), Marylou Belugou (Feux) et Samuel Gauthier (30 vies) seront ainsi les piliers de cette histoire on ne peut plus contemporaine, où est campé en toile de fond la boutique Jouets Dépôt, qui embauche massivement à chaque période des Fêtes, avant de «slaquer»son personnel à la fin des festivités de Noël.

Un soir d’ennui, trois adolescentes au tournant de l’âge adulte, Charlotte (qui est en peine d’amour), Mégane (une «anarchiste contre l’amour») et Aube (une romantique timide) décident de postuler, davantage pour les beaux yeux des garçons qui bossent au magasin que pour leur amour des jouets.

Rapidement, le trio s’intégrera au groupe d’employés de Jouets Dépôt, surtout Charlotte, qui verra dans ce boulot un exutoire à son chagrin de cœur. La jeune femme «s’attachera» beaucoup à ses partenaires de travail, tant et si bien qu’elle réalisera, le 31 octobre, que tous ses collègues masculins sont passés dans son lit. Sous le choc, dans un élan excessif de repentir et de maturité (ou immaturité?), Charlotte créera alors un «mouvement d’abstinence» et convaincra ses amies de cesser de bambocher avec leurs vis-à-vis mâles, au moins jusqu’à Noël.

Le scénario de De l’amour pour Noël est de Catherine Léger, qui avait cosigné celui de La petite reine avec Sophie Lorain. Cette dernière fait par ailleurs une fois de plus équipe avec son conjoint et complice professionnel Alexis Durand-Brault, qui agit à titre de directeur photo.

L’œuvre, produite par Martin Pol-Hus d’Amérique Film, bénéficie d’un budget de 3,5 millions de dollars et devrait prendre l’affiche quelque part en 2017.


VOIR AUSSI: