DIVERTISSEMENT

L'édifice Wilder: la future Mecque de la danse contemporaine au Québec

03/02/2017 11:39 EST | Actualisé 03/02/2017 11:39 EST
Maxime Brouillet

L’édifice Wilder est sur le point de devenir le centre névralgique de la danse contemporaine au Québec avec l’installation de plusieurs acteurs importants de la scène culturelle. Les Grands Ballets canadiens de Montréal, Tangente, l’École de danse contemporaine de Montréal et l’Agora de la danse déménagent à l'intérieur de l’imposant bâtiment situé au cœur du Quartier des spectacles.

L'édifice Wilder: la future Mecque de la danse contemporaine au Québec


Rénové et agrandi, l’édifice Wilder sur la rue De Bleury et Sainte-Catherine Ouest – périmètre qui demeure encore en chantier – a été construit en 1918 selon les plans de l’architecte Charles R. Tetley. Pour la petite histoire, le Wilder a d’abord appartenu au fabricant et commerçant de meubles montréalais H. A. Wilder, qui lui a valu son nom.

Après des rénovations importantes entamées en 2014 pour en faire un véritable centre de diffusion, le complexe (ouvert au grand public dès le 22 février prochain) peut dorénavant accueillir plusieurs instances culturelles, dont quatre espaces polyvalents partagés entre Tangente, l’Agora de la danse et l’École de danse contemporaine de Montréal. S’y tiendront spectacles et résidences d’artistes. Quant aux Grands Ballets canadiens de Montréal, ils investissent les lieux dans huit studios incluant leur nouveau Centre national de danse-thérapie.

À VOIR AUSSI: