DIVERTISSEMENT

Leonard Cohen toujours vivant au MAC

19/01/2017 10:04 EST | Actualisé 20/01/2017 08:50 EST

Le Musée d’art contemporain de Montréal (MAC) a dévoilé jeudi sa programmation pour l’année 2017. Parmi les rendez-vous importants, un immanquable: l’exposition en hommage au regretté Leonard Cohen.

Intitulée Leonard Cohen – Une brèche en toute chose/A Crack in Everything, le MAC avait déjà annoncé cette exposition imaginée avant la mort du chanteur. Pour marquer le premier anniversaire de sa disparition, l’institution inaugurera le 7 novembre une série de projections sur le Silo no 5, au cœur du Vieux-Port de Montréal. Ces projections géantes de l’artiste conceptuelle Jenny Holzer se dérouleront pendant cinq soirs et elles reprendront des morceaux de chansons ou de poèmes de Cohen.

Dès le 16 février, Mundos, une expo regroupant une quinzaine d’œuvres de Teresa Margolles, dont le travail s’inspire depuis trente ans des terribles violences que traverse la ville de Ciudad Juárez, située au nord du Mexique à la frontière américaine.


Leonard Cohen toujours vivant au MAC


L’artiste qui a représenté son pays à la 53e Biennale de Venise a enfin droit à une première exposition muséale d’envergure réunissant documents sonores, photographies et installations sculpturales, notamment La Promesa (La Promesse), un long bloc de pierre de 16 mètres sur lequel se déroulent plusieurs performances.

Retour à Expo 67

Le MAC ouvrira également en février ses portes au Montréalais Emanuel Licha pour une véritable réflexion sur les conflits à travers le monde. Ainsi l’expo Et maintenant regardez cette machine comprendra le documentaire Hotel Machine que l’artiste a tourné dans des hôtels où ont été accueillis les correspondants de guerre comme ceux de Belgrade, Beyrouth, Gaza ou Sarajevo.

Du 21 juin au 8 octobre prochain, la sommité Olafur Eliasson aura droit pour la première fois au Canada à une exposition individuelle. Le Musée offrira dans ses salles cinq installations du Danois d’origine islandaise. Depuis les années 1990, il réalise des dispositifs immersifs qui font appel à nos mécanismes de perception de la lumière et des phénomènes naturels comme avec Big Bang Fountain composé d’eau d’un faisceau lumineux.

Et pour souligner le 50e anniversaire d’Expo 67, le MAC proposera une exposition de nouvelles œuvres créées par 15 artistes québécois et canadiens. À la recherche d’Expo 67 se voudra une réflexion inédite sur des projets emblématiques tels l’Arbre du peuple, le Dôme géodésique ou le Pavillon des Indiens du Canada.

Détails sur la programmation: macm.org


VOIR AUSSI: