POLITIQUE

Françoise David quitte la vie politique (VIDÉO)

18/01/2017 08:24 EST | Actualisé 19/01/2017 01:12 EST

La députée de Gouin et porte-parole parlementaire de Québec solidaire, Françoise David, affirme n'avoir plus la force de demeurer en politique et quitte, sur-le-champ, son poste de députée. Elle explique actuellement sa décision en conférence de presse. Elle avait été élue une première fois en septembre 2012.

« Je prends cette décision avec regret, mais aussi avec sérénité », dit Françoise David, qui affirme avoir « beaucoup aimé le travail de députée ». Un travail qu'elle croit avoir accompli avec « diligence et empathie ».

La conférence de presse de ce matin se tient en présence des deux autres députés solidaires, Amir Khadir (Mercier) et Manon Massé (Sainte-Marie-Saint-Jacques), ainsi que du président et autre porte-parole de la formation, Andrés Fontecilla.

Françoise David quitte également son poste de porte-parole de Québec solidaire.

«Je reste membre à part entière de Québec solidaire. [...] C'est ma deuxième famille.» - Françoise David

C'est d'une voix enrouée qu'elle a remercié les militants, ses collègues députés, les membres des divers comités ainsi que le personnel de la formation politique, notamment à l'Assemblée nationale et dans les bureaux de comtés.

Les raisons officielles de son départ sont liées à sa santé. Françoise David affirme qu'elle se fatigue rapidement. Elle sent qu'elle n'a plus « la résistance » nécessaire pour faire face, chaque jour, aux exigences de la vie politique.

Mme David avait indiqué, récemment, qu'elle réfléchissait à son avenir et qu'elle ferait le point sur ses intentions « très tôt » en 2017. « À bientôt 69 ans », disait-elle, cette réflexion s'imposait d'elle-même.

Un long et riche parcours citoyen

Ancienne présidente de la Fédération des femmes du Québec, Françoise David a fondé en 2004 Option citoyenne, dont la fusion avec l'Union des forces progressistes a donné naissance au parti Québec solidaire, en 2006.

Elle s'est portée candidate dans Gouin aux élections générales de 2007, puis de 2008, sans réussir à se faire élire.

Sa troisième tentative, en septembre 2012, dans la foulée des manifestations étudiantes et citoyennes du printemps érable, aura été la bonne, une victoire acquise par près de 5000 voix face au péquiste Nicolas Girard. Mme David a été réélue de manière encore plus convaincante en 2014, obtenant plus de la moitié des suffrages.

De 3,6 % en 2007, l'appui à la formation de gauche est passé à 7,6 % à l'échelle provinciale lors des élections générales de 2014 et se maintenait à ce niveau lors des récentes partielles.

Québec solidaire a toutefois fait des progrès notables dans certaines circonscriptions montréalaises, notamment dans Hochelaga-Maisonneuve, où ses appuis en pourcentage, lors d'élections générales, ont triplé en l'espace de sept ans, sans toutefois que cela se traduise en un quatrième siège à Québec.

Dans une récente entrevue à La Presse canadienne, Françoise David insistait sur la force de ses convictions, estimant toutefois qu'il y a « d'autres façons d'aider les gens » que la politique.

«Je ne laisserai jamais tomber les gens mal pris jusqu'à ma mort; c'est l'histoire de ma vie.»

- Françoise David, dans une entrevue récente à La Presse canadienne

Organisatrice de la Marche des femmes contre la pauvreté « Du pain et des roses », en 1995, Françoise David a été faite Chevalière de l'Ordre national du Québec, en 1999. Elle a aussi reçu le prix Personne, décerné par le gouverneur général, en 2002.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter