NOUVELLES
16/01/2017 10:43 EST

Les voitures de métro Azur retirées temporairement (VIDÉO)

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a tenu ce matin à rassurer les usagers du transport public, après la très longue panne survenue samedi dernier dans le métro et la décision de la Société de transport de Montréal (STM) de retirer temporairement de la circulation toutes les nouvelles voitures AZUR. Selon lui, « notre métro demeure l'un des plus fiables au monde ».

La décision de la STM de retirer les voitures AZUR a été prise à la suite de la panne de 10 heures survenue sur une partie de la ligne orange du métro montréalais samedi dernier, entre les stations Lionel-Groulx et Côte-Vertu.

La société de transport mènera une enquête cette semaine pour comprendre les causes exactes du problème, en installant des caméras sous les trains. Selon M. Coderre, des réponses devraient être disponibles d’ici vendredi.

Il refuse pour le moment d'affirmer que les voitures AZUR sont défectueuses, et insiste sur le fait que le problème n'en est pas un de sécurité, mais plutôt un problème « physique » du système.

La STM veut savoir pourquoi des dommages ont été causés aux frotteurs (une pièce d'équipement) des voitures AZUR et d'un train des vieux modèles MR-73.

Samedi, l’un des trains AZUR endommagés avait causé, lors de son passage, des bris importants à des équipements de signalisation, ce qui a causé la panne.

Selon la STM, la clientèle a pu observer un léger ralentissement de service sur la ligne orange ce matin, mais en somme, l’absence des voitures AZUR a eu peu d’impact, dit-elle, puisque la plupart de celles-ci ont été remplacées par des trains en entretien.

« Le métro a besoin d’investissement »

Selon Denis Coderre, le métro de la métropole québécois subit beaucoup moins de panne que la moyenne des autres métros à travers le monde.

Mais bien qu’il affirme catégoriquement qu'il est fiable, avec ses plus de 900 000 usagers chaque jour, le maire admet cependant « qu’il a besoin d’investissements ».

Il souligne qu’en quatre ans, son administration a investi 84 millions de dollars de plus dans le transport public montréalais.

«Des incidents sont inévitables. […] Nous avons négligé le maintien de nos infrastructures durant des décennies. Mais des sommes colossales sont investies comme jamais auparavant.» - Denis Coderre

Par ailleurs M. Coderre indique que la STM veut améliorer sa communication avec les usagers lorsque survient une panne. « On nous a reproché d’être trop vagues. La STM y travaille et va réviser l’ensemble de ses messages », dit-il.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter