BIEN-ÊTRE

Un « Angel Shot » pour protéger les femmes dans les bars

12/01/2017 10:13 EST | Actualisé 12/01/2017 10:13 EST
GoodLifeStudio via Getty Images
Alcohol in shooters glass in a club.

Une nouvelle initiative pour assurer la sécurité des femmes dans les bars et les restaurants suscite de l'intérêt au Canada.

C'est un établissement de Floride qui en est l'instigateur.

Quand une femme demande un « Angel Shot » au Iberian Rooster, à St. Petersburg, il s'agit en fait d'un message codé qui signifie qu'elle se sent menacée et qu'elle souhaite qu'un employé lui apporte de l'aide.

Le Conseil du statut de la femme du Québec appuie l'instauration d'une telle procédure dans tous les bars et restaurants de la province.

« C'est intéressant d'avoir des outils comme ça, pour pouvoir aider nos jeunes et même inviter les propriétaires de restaurants ou de boîtes à mettre en place des outils comme ça », commente la présidente du Conseil, Eva Ottawa.

Même réaction du côté du Regroupement des Centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel. De son côté, la Corporation des propriétaires de bars, brasseries et tavernes du Québec n'y voit aucun problème.

Même s'il n'a pas consulté ses membres à ce sujet, le président-directeur général, Renaud Poulin, croit qu'ils seraient très ouverts à ce qu'on établisse un code pour aider les femmes qui sont dans une situation difficile.

« Nous, on serait parfaitement d'accord avec ça, ça rentre aussi dans notre philosophie. Depuis longtemps qu'on parle d'un code d'éthique pour les employés. Vraiment, cette orientation-là cadrerait avec ce qu'on veut faire », affirme Renaud Poulin.

Des affiches installées dans les toilettes informeraient les femmes sur la façon d'obtenir de l'aide en toute discrétion.

Avec les informations de Marie-France Abastado

À voir également:

Cocktails à base de vin

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter