NOUVELLES

En 100 ans d'histoire, la LNH a offert plusieurs moments mémorables

05/01/2017 01:39 EST | Actualisé 05/01/2017 01:40 EST
B Bennett via Getty Images
BOSTON, MA - MAY 10: Bobby Orr #4 of the Boston Bruins flies through the air after sliding the puck past goalie Glenn Hall and tripped by Noel Picard of the St. Louis Blues as Orr scored the game winning overtime goal during Game 4 of the Stanley Cup Finals on May 10, 1970 at the Boston Garden in Boston, Massachusetts. The Bruins defeated the Blues 4-3 and won the series 4-0. (Photo by Bruce Bennett Studios/Getty Images)

Chaque soir pendant la saison de la Ligue nationale de hockey représente une occasion de créer des souvenirs impérissables. Aujourd'hui, c'est un but de Patrik Laine, un arrêt spectaculaire (ou 30) de Carey Price, une autre performance magistrale de Sidney Crosby ou un boulet de canon d'Alexander Ovechkin.

En 100 ans d'histoire, la LNH a connu une quantité phénoménale de moments mémorables. En voici quelques-uns qui ressortent du lot, alors que la ligue amorce les célébrations de son centenaire:

Le départ de Gretzky

Les Oilers d'Edmonton ont provoqué une onde de choc dans le monde du hockey en août 1988, quand ils ont échangé la grande vedette du circuit aux Kings de Los Angeles en retour d'un groupe de joueurs, des choix au repêchage et un montant d'argent. La transaction n'a pas seulement changé le paysage de la LNH, elle a aussi mis la table pour le développement du hockey en Californie. La conférence de presse du départ de Gretzky, en larmes, demeure non seulement un moment historique dans l'histoire du hockey, mais aussi dans l'histoire du Canada.

Le Canadien échange Roy

Patrick Roy a accordé neuf buts à son dernier match avec le Canadien de Montréal. En colère après avoir été humilié par l'entraîneur Mario Tremblay, Roy est finalement échangé quatre jours plus tard, le 6 décembre 1995. Après avoir gagné deux fois la coupe Stanley avec le Tricolore, Roy est expédié au Colorado en retour d'Andrei Kovalenko, Martin Rucinsky et Jocelyn Thibault. Roy a gagné deux fois de plus la coupe Stanley avec l'Avalanche et fait partie des meilleurs de tous les temps à sa position. Pendant ce temps, le Canadien n'a toujours pas atteint la grande finale depuis son départ.

Une loterie payante

L'avenir de deux équipes a basculé grâce à un boulier. Chacune des 30 formations pouvait obtenir le premier choix du repêchage à la suite du lock-out de 2004-05, mais ce sont les Penguins de Pittsburgh qui ont remporté la permission de repêcher Sidney Crosby. Le centre étoile a depuis aidé l'équipe à gagner deux fois la coupe Stanley, devenant en cours de route le meilleur joueur de sa génération. En avril 2015, les Oilers ont remporté le tirage le plus attendu depuis 2005, ce qui leur a permis de sélectionner Connor McDavid au premier rang.

50 en 39

La Merveille détient une panoplie de records, mais il croit que celui-ci sera le plus difficile à battre. Gretzky a inscrit son 50e but (un de ses cinq ce soir-là) à son 39e match de la saison, fracassant la marque de Maurice Richard et de Mike Bossy pour les 50 buts les plus rapides en une saison. Gretzky a inscrit ses 46e et 47e buts en première période, son 48e en deuxième période, puis ses 49e et 50e en troisième période.

10 en 1

Le 7 février 1976, l'attaquant des Maple Leafs de Toronto Darryl Sittler a établi un autre record qui ne sera probablement jamais battu: 10 points en un match. Sittler a accumulé six buts et quatre aides dans une victoire de 11-4 des Maple Leafs face aux Bruins de Boston.

3 en 1

Avant d'affronter les Maple Leafs le 26 janvier 1946, l'attaquant des Blackhawks Alex Kaleta a visité la boutique de chapeaux de Sammy Taft à Toronto et il a conclu cette entente (selon la légende, du moins): inscris trois buts face aux Leafs et obtiens un chapeau gratuit. Kaleta a finalement marqué quatre buts pour les Blackhawks, mais le tour du chapeau était né. Quelques années plus tard, le 11 octobre 1953, Gordie Howe a inscrit un but, a préparé le filet de Red Kelly et s'est battu contre Fernie Flaman. Ses efforts (un but, une aide et un combat) donneront naissance au "tour du chapeau à la Gordie Howe".

Le but

Un but légendaire dans l'histoire de la LNH, Bobby Orr vole dans les airs après avoir inscrit le filet vainqueur en prolongation lors du quatrième match de la finale de la Coupe Stanley, le 10 mai 1970, et les Bruins remportent un premier titre depuis 1941 en balayant les Blues de St. Louis. La photo du vol de Orr prise par Ray Lussier est devenue une des plus célèbres de l'histoire du sport.

L'AMH

Après avoir marqué 50 buts en 78 matchs pour les Blackhawks de Chicago, Bobby Hull décide d'abandonner la LNH en 1972 pour obtenir une augmentation de salaire substantielle (10 ans pour 1,75 million $ et un bonus à la signature d'un million $) avec les Jets de Winnipeg dans l'Association mondiale de hockey. Hull a inscrit plus de 300 buts avec les Jets, avant d'éventuellement retourner dans la LNH à la suite de la fusion entre la LNH et l'AMH en 1979.

La blessure d'Ace Bailey

Ace Bailey a aidé les Maple Leafs à gagner la coupe Stanley en 1932, mais sa carrière était terminée moins d'un an plus tard. Bailey s'est fracturé le crâne le 12 décembre 1933, après que la légende des Bruins Eddie Shore l'eut fait trébucher. Même s'il n'a jamais plus joué au hockey, il a connu une guérison miraculeuse et a vécu jusqu'à l'âge de 88 ans.

VOIR AUSSI:

Le hockey du bon vieux temps

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter