NOUVELLES

L'offensive pour libérer Mossoul progresserait lentement mais sûrement (VIDÉO)

01/01/2017 01:01 EST | Actualisé 01/01/2017 04:41 EST

Un commandant américain a indiqué dimanche que les forces irakiennes s'adaptaient très bien aux conditions changeantes dans l'offensive pour reprendre la ville de Mossoul des mains des djihadistes de Daech (groupe armé État islamique).

Dans une entrevue à l'Associated Press, le brigadier-général Rick Uribe s'est dit d'accord avec les estimations du premier ministre irakien, Haïder al-Abadi, selon lesquelles il faudrait encore trois mois avant de "libérer" cette dernière agglomération toujours aux mains des extrémistes de Daech.

Selon M. Uribe, les militaires savaient que la première offensive près de Mossoul serait rapide mais que les progrès ultérieurs dans les banlieues prendraient "beaucoup" plus de temps.

Les forces irakiennes au nord et au sud de Mossoul ont progressé depuis le début de la nouvelle offensive lancée la semaine dernière après un répit de deux semaines.

L'offensive pour libérer Mossoul et d'autres secteurs de la province de Ninive a débuté à la mi-octobre, et l'essentiel des combats à l'intérieur de la ville sont menés par les forces spéciales irakiennes. Depuis le début de la nouvelle offensive, ces forces spéciales ont progressé dans au moins deux quartiers de l'est de la ville, alors que l'armée irakienne faisait des percées au sud et au nord.

Selon le commandant Uribe, les forces irakiennes sont "à leur meilleur" et "continueront même à s'améliorer en tirant des leçons jour après jour".

L'officier américain a précisé que les forces irakiennes, appuyées de la coalition menée par les États-Unis, devra modifier ses stratégies lorsqu'elles arriveront à l'ouest du Tigre: il s'agira alors davantage d'une guérilla menée dans des rues parfois trop étroites pour le passage de véhicules.

Les autorités irakiennes estiment qu'environ un million de civils se trouveraient toujours à Mossoul, alors qu'au moins 120 000 autres ont fui la ville.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Des photos de la lutte pour Mossoul