DIVERTISSEMENT

Les séries télé ont fait plus que le cinéma pour la diversité en 2016

31/12/2016 03:30 EST | Actualisé 31/12/2016 03:30 EST

Les États-Unis n'ont jamais produit autant de séries-télé qu'en 2016. Et cette année de nombreuses chaînes américaines ont produit des séries mettant en avant la diversité. Avec Luke Cage, Netflix a produit la première sérié de super-héros avec un acteur Noir en rôle principal. Et Insecure, la nouvelle série de HBO, dont le personnage principal est une trentenaire afro-américaine a été saluée par la critique outre atlantique.

Ces deux séries ne sont pas des exceptions. Les Américains ont de plus en plus d"opportunités de voir la diversité de leur pays reflétée dans leurs séries qu'au cinéma, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d'article.

En effet, le cinéma américain a été marqué deux années de suite par des polémiques sur la diversité. La cérémonie des Oscars, était présentée par Chris Rock un comédien afro-américain mais n'a vu aucun acteur issu de la diversité recevoir le précieux totem dans la catégorie meilleur acteur dans un rôle principal. Et pour cause, malgré les films Creed et Straight outta Compton, acclamés par la critique, aucun afro-américain n'avait été nommé.

Du côté des séries, on recense en moyenne 9 à 10 sur 30 acteurs issus des minorités pour la même catégorie. Les Golden Globes ont nominé les afro-américains, Donald Glover, Issa Rae ou encore Kerry Washington pour les séries Atlanta , Insecure et Scandal.

L'acteur Rami Malek, d'origine égyptienne est nommé dans la catégorie meilleur acteur dramatique pour son rôle dans Mr Robot, où ses origines n'ont aucune incidence sur l'intrigue. Gina Rodriguez et Gael Garcia Bernal, des acteurs hispaniques, ont eux aussi été nommés.

Alors que la polémique "Oscars so white" remettait en question le système de nomination des acteurs, plusieurs se sont élevés pour dénoncer que le manque de diversité n'était pas à incomber à cette institution du cinéma là, mais à la façon dont il fonctionne dans sa globalité.

Lorsque Viola Davis a remporté le prix de la meilleure actrice dans une série dramatique aux Golden Globes en 2015, elle a simplement dénoncé le manque d'opportunité: ""La seule chose qui sépare les femmes de couleur de n'importe qui d'autre ce sont les opportunités (...) On ne peut pas gagner un Emmy pour des rôles qui n'existent tout simplement pas" avait-elle déclaré.