DIVERTISSEMENT

«Rogue One»: Riz Ahmed, au service de l'Empire ou de l'Alliance rebelle?

15/12/2016 08:59 EST | Actualisé 15/12/2016 09:05 EST

Après nous avoir époustouflé en face de Jake Gyllenhaal dans le flippant Nightcrawler, Riz Ahmed promet une fois de plus de nous en mettre plein la vue dans le très attendu Rogue One: une histoire de Star Wars. L’acteur britannique y interprète un pilote aux intentions bien mystérieux, entre le côté obscur de la force et la résistance. Rencontre.

Il garde bien tout le mystère sur son rôle Riz Ahmed. Sourire aux lèvres, il prend garde de ne pas trop en dévoiler dans ce nouveau chapitre de la série intergalactique Star Wars qui prend l’affiche vendredi. Il faut dire que chaque révélation vaut son pesant d’or et l’acteur tient à garder toute la surprise pour les spectateurs.

«Comme le long métrage s’inscrit à l’intérieur de la première trilogie, le public va facilement reconnaitre la signature de la franchise, raconte-t-il au Huffington Post Québec. Mais ce volet n’est pas une suite, alors il y a de place pour de la nouveauté.»

Justement, en parlant de nouveauté, l’étonnant personnage de Riz Ahmed se prénomme Bodhi Rook, un pilote de l’Empire qui se retrouve par accident du côté des rebelles à la recherche des plans de l’Étoile de la mort. Rogue One est un «spin off» qui se situe juste avant l’Épisode IV: Un nouvel espoir, à l’époque où l’Empire construit sa terrible arme de destruction massive de la taille d’une planète.

«J’ai vraiment hâte que les gens voient le film. Ils vont découvrir un Star Wars avec une atmosphère brute très particulière, comme dans un véritable film de guerre. J’ai d'ailleurs dû me préparer à beaucoup de scènes d’action. Sur le moment, je ne réalisais pas trop l’envergure de cette production, même si je me rappelle avoir eu des palpitations au cœur à la simple vue des stormtroopers.»

Un jouet à son effigie

L’acteur de 34 ans qui vient de recevoir une nomination au Golden Globe pour son interprétation dans la série à succès The Night Of présentée sur HBO se considère comme un admirateur de la saga Star Wars. Pour décrocher le rôle, il n’a d’ailleurs pas hésité à envoyer au réalisateur Gareth Edwards plus d’une quinzaine d’essais vidéo. «Gareth m’a écrit pour me dire que je n’avais pas besoin d’en faire autant et j’ai alors cru que tout était foutu pour moi. Mais finalement, c’était dans la poche.»

Malgré tout, Riz Ahmed n’en croit toujours pas ses yeux. Enfant, il se souvient avoir joué avec les figurines de Chewbacca et Han Solo. Aujourd’hui, c’est lui qui a droit à sa propre miniature. Tout un choc pour ce londonien, fils d'immigrés pakistanais.

«C’est incroyable, lance-t-il. La distribution de Rogue One laisse de la place à beaucoup de diversité. C’est une femme, Felicity Jone, qui tient le premier rôle. Sans parler des fortes présences de Forest Whitaker et de Jiang Wen que l’on peut voir jusque sur les affiches du film. Je crois que Star Wars peut montrer la voie à plus d’inclusion à Hollywood», espère l'acteur.

Roguen One: Une histoire de Star Wars (Rogue One - A Star Wars Story) – Walt Disney Studios – Science-fiction – 133 minutes – Sortie en salles le 15 décembre 2016 – États-Unis.

VOIR AUSSI: