NOUVELLES

Une amende salée pour avoir transporté ses skis dans le métro

14/12/2016 03:17 EST | Actualisé 14/12/2016 03:19 EST
Muriel de Seze via Getty Images
Red pair of ski standing in snow.Mountains in background

Aller travailler en ski de fond, à Montréal, c'est possible. Mais revenir à la maison en fin de journée pourrait s'avérer plus compliqué.

Un Montréalais l'a appris à ses dépens lundi. Mathieu Simard s'est vu remettre une amende de 102$ par des agents de la Société de transport de Montréal (STM) pour avoir transporté ses skis dans le métro à l'heure de pointe.

Le skieur a expliqué à TVA Nouvelles qu'il avait dû prendre le métro au retour parce que la neige avait été ramassée par les employés de la Ville.

Il a donc appris à la dure qu'un règlement de la STM interdit de transporter «un ou des skis [...] durant les heures de pointe, soit de 6 h à 10 h et de 15 h à 19 h». Et il a dû retourner chez lui à pied, ses skis à la main.

Mathieu Simard estime que les inspecteurs auraient pu être un peu plus conciliants et se contenter de l'avertir, comme il s'agissait de la première tempête de l'année. Le Montréalais a affirmé à CBC News qu'il transportait ses skis dans le métro depuis près de 10 ans et qu'il n'avait jamais eu de problème.

Mais pour la STM, il s'agit d'une question de sécurité. «Les skis ne sont pas permis pendant l'heure de pointe parce que ce sont des objets encombrants et pointus qui pourraient blesser quelqu'un si le wagon faisait un arrêt brusque», a expliqué la porte-parole Amélie Régis à CBC News par courriel.

De son côté, Mathieu Simard compte contester l'amende en cour.