VIDÉO
12/12/2016 03:49 EST

Une orignale rescapée des glaces par les pompiers à Shédiac

SHÉDIAC, N.-B. — Une orignale de 225 kilos qui était prisonnière samedi des glaces de la rivière Shédiac, au Nouveau-Brunswick, a été libérée de son mauvais pas par les pompiers, après une heure et demie d'efforts de tous les acteurs en présence.

Le service de prévention des incendies de Shédiac avait été alerté samedi matin par un riverain. Accourus sur place, les pompiers, vêtus de combinaisons isolantes, de haches et de masses, ont réussi à briser la glace qui entourait la femelle, a raconté lundi le pompier Jos LeBlanc, qui a filmé la scène avec un téléphone cellulaire.

Au début, l'orignale, à moitié immergée, était effrayée par la présence des humains, mais elle s'est calmée par la suite, relate M. LeBlanc. Les pompiers lui ont frayé un chemin dans la glace jusqu'au rivage, mais la bête semblait réticente à gravir la rive escarpée.

moose rescue

Un agent du ministère des Ressources naturelles appelé en renfort a conseillé aux pompiers de s'éloigner pour lui laisser un peu de paix, mais la bête ne semblait pas avoir le courage d'affronter la pente glissante, raconte le pompier LeBlanc. Les pompiers sont alors retournés dans les eaux glacées et se sont placés derrière l'orignale pour lui faire peur et la forcer à avancer.

moose rescue

Après des efforts effrénés, la bête a réussi à grimper le rivage glissant et elle a rapidement disparu dans la forêt, semble-t-il sans trop de dommages.

Selon les pompiers, la bête aurait séjourné au moins deux heures et demie dans les eaux glacées de la rivière. Il a fait environ -15 degrés Celsius la nuit en fin de semaine dernière à Shédiac.

«Elle était trempée, alors je ne sais pas si elle a pu se réchauffer par la suite, sous les arbres», a indiqué M. LeBlanc, un brin inquiet.

INOLTRE SU HUFFPOST

Des animaux en voie de disparition