BIEN-ÊTRE

Cette publicité de la marque «Lane Bryant» a attiré l'attention pour la meilleure des raisons (VIDÉO)

11/12/2016 02:37 EST | Actualisé 11/12/2016 03:46 EST

Une image vaut mieux que mille mots. Prenant le contre-pied des campagnes publicitaires ultra-retouchées, la marque de vêtements et lingerie grande taille Lane Bryant a choisi de mettre en avant sur une de ses publicités un corps de femme au naturel, sans aucune retouche.

Sur l'affiche mise en ligne le 7 décembre dernier, la mannequin "plus size" Denise Bidot apparaît dans un maillot de bain deux pièces qui laisse voir les vergetures au niveau de son ventre. "Nous sommes en décembre. Nous sommes mercredi. Nous avons tous besoin d'une pause", proclame simplement la légende, sans s'attarder sur ce (gros) détail, qui en a pourtant ravi plus d'un(e).



Dans les commentaires, les internautes ont en effet été nombreux à saluer une publicité dans laquelle bon nombre de femmes se reconnaissent. "Hey! Ce corps ressemble au mien! Légitime de considérer l'achat de cette pièce, qui m'ira sans doute parfaitement", s'est ainsi enthousiasmée une jeune femme.

Denise Bidot, fondatrice du mouvement "There is no wrong way to be a woman" ("Il n'y a pas de mauvaises façons d'être une femme") qui promeut la diversité dans la mode, a également salué l'initiative. "J'adore cette nouvelle image, et à quel point elle est réaliste. Merci Lane Bryant d'avoir aimé mon corps, avec mes vergetures et tout le reste", a-t-elle écrit en repartageant la photo sur son compte Instagram. Le cliché a été "aimé" plus de 16000 fois, sans compter les 7000 "likes" de la page de Lane Bryant.

Interrogé par nos confrères du Huffington Post américain, Brian Beitler, directeur marketing de Lane Bryant, a expliqué qu'il s'agissait simplement de présenter la femme telle qu'elle est. "Nous, à Lane Bryant, croyons simplement que toutes les femmes doivent être montrées et célébrées comme elles sont. La société et les médias projettent continuellement une image irréaliste et franchement démodée des standards de beauté", a-t-il déclaré.

Ce n'est pas la première fois que la marque va à l'encontre des clichés du monde de la mode. En mars dernier, une publicité mettant en scène plusieurs mannequins grande taille dans diverses tenues avait été refusée par deux chaines de télévision américaines. Elles avaient demandé à ce que "des retouches mineures" soient apportées, afin de "se conformer aux règles de décences liées à la diffusion". Une position qui avait déclenché un véritable tollé sur les réseaux sociaux, où les internautes avaient lancé le hashtag #ThisBody pour soutenir Lane Bryant.

VOIR AUSSI: