NOUVELLES

Premier contact Audi Q5 2018: même recette

25/11/2016 09:49 EST | Actualisé 25/11/2016 09:49 EST

Si Audi a choisi la région de Los Cabos au Mexique pour introduire son tout nouveau Audi Q5 2018 à une poignée de journalistes canadiens, ce n’était pas uniquement pour nous faire profiter de la belle température. Non, c’est surtout parce que le populaire VUS compact du constructeur allemand sera désormais construit au Mexique dans une toute nouvelle usine située à San José Chiapas dans la province de Puebla.

Dotée d’une capacité de 150 000 véhicules, l’usine sera le nouveau lieu de naissance pour le Q5, le véhicule Audi le plus vendu au Canada, et le meilleur vendeur de son segment. Après avoir passé une journée à se balader un peu partout au sud de la Baja California, il est clair que même si la cuisine a déménagé, Audi a utilisé la même recette pour développer son Q5 2018.

Les changements sont à l’intérieur…

Il s’agit peut-être d’une nouvelle génération, mais il n’y a pas de révolution ici. Le Q5 2018 ne dépaysera pas les propriétaires actuels d’Audi avec son design. La silhouette, comme toutes les nouveautés d’Audi introduites récemment, est un peu plus carrée, mais dans l’ensemble le nouveau Q5 ressemble beaucoup à l’ancien, à l’exception de la calandre.

À l’intérieur cependant, les changements sont plus remarquables. Le système d’infodivertissement est désormais intégré à un écran tactile qui est fixe au-dessus de la console centrale et qui comprend maintenant les fonctions Apple CarPlay et Android Auto. Il y a plusieurs façons d’accéder à ce système, mais on ne peut cependant y aller avec nos doigts. Il faut utiliser une molette rotative ou encore une espèce de pavé tactile qui sera probablement laissé de côté par la plupart des propriétaires. Malgré tout, le fonctionnement est plus facile à déchiffrer que dans bien des véhicules de même catégorie.

Le tableau de bord est plus moderne que dans le Q5 actuel, et plus épuré également. Dans les versions haut de gamme, le Q5 offrira son nouveau système de cockpit virtuel de 12,3 pouces qui remplace les cadrans derrière le volant par un affichage numérique de toute beauté qui peut également afficher la carte du système de navigation, et une foule d’autres données. Ce type d’affichage est généralement réservé aux véhicules beaucoup plus dispendieux que la gamme de prix du Q5. Bon, on ne connait pas encore les montants qui seront exigés pour le Q5 2018, mais ce sera probablement similaire au modèle qu’il remplace offert à partir de 43 800 $.

Il y a plus d’espace à l'intérieur, mais l’amélioration est minime. En contrepartie, la conception de l’habitacle donne l’impression que c’est plus vaste et l’on se sent moins à l’étroit. Le seul point négatif est le manque d’espaces de rangement à l’avant.

LIRE AUSSI:

» Essai routier Audi S4 2018 : puissance et charme

…et sous la carrosserie

Les changements les plus importants apportés au Audi Q5 2018 se retrouvent assurément sous la carrosserie, et plus spécifiquement au niveau du rouage intégral Quattro. En fait, Audi a complètement redessiné son célèbre système de traction intégrale, et ce dernier n’est maintenant plus constamment en fonction. Essentiellement, le Q5 est désormais un véhicule à traction avant qui peut envoyer de la puissance aux roues arrière lorsque nécessaire.

Baptisé Quattro Ultra, cette technologie peut laisser perplexe de prime abord. Audi est reconnu pour les prouesses de son rouage intégral alors pourquoi réparer quelque chose qui n’est pas brisé? Si vous avez dit pour améliorer l’économie de carburant, vous avez raison.

Nous avons eu l’occasion d’évaluer le système sur un long sentier sablonneux perdu au milieu du désert mexicain, et tous les journalistes présents étaient immédiatement rassurés. Le système répond avant même que l’on ressente une perte d’adhérence, et je n’ai remarqué aucune différence avec le rouage Quattro traditionnel. Mieux encore, lorsque l’on démarre, le couple est divisé également entre les essieux avant et arrière afin de permettre au conducteur de se sortir d’un banc de neige ou quitter une surface glissante sans problèmes.

Il n’y a donc aucun impact sur les performances, mais la consommation de carburant diminue. C’est du moins ce que promet Audi et il faudra les croire sur parole puisque nous n’avons pas encore d’informations à ce sujet.

Il y avait plusieurs modèles à essayer lors du lancement, mais puisque c’était un événement international, il y avait plusieurs versions et motorisations que nous n’aurons pas au Canada. Par exemple, nous avons conduit deux moteurs diesel différents, mais les consommateurs canadiens n’auront droit qu’au moteur quatre cylindres turbo de 2,0 litres développant 252 chevaux et 273 lb-pi de couple. Capable d’atteindre 100 km/h en 6,5 secondes, ce moteur est amplement suffisant pour la majorité des besoins.

Il y aura éventuellement un Audi SQ5, mais pas grand-chose n’est annoncé à son sujet. L’on sait par contre qu’il sera doté de la suspension pneumatique qui malheureusement ne sera pas offerte sur les autres Q5. Le hic, c’est que tous les modèles que nous avons essayés en étaient équipés. Cette suspension est formidable, mais inutile d’en parler en détail. Ce qui est certain, c’est qu’Audi aurait pu sérieusement différencier son nouveau Q5 de ses rivaux en offrant cette suspension en option.

Il faut donc s’attendre à ce que le Q5 2018 prévu pour le Canada se comporte comme le modèle que l’on connait, tout en profitant d’une plateforme plus rigide et d’une insonorisation bonifiée d’un cran.

L’Audi Q5 2018 est donc confortable, mais il est également assez performant. Le moteur turbo livre sa puissance avec conviction, sans trop de temps d’attente. La boîte automatique à sept rapports à double embrayage est une merveille. Les rapports se changent sans se faire remarquer à basse vitesse tandis qu’à vitesse plus élevée elle répond exactement comme on le voudrait.

Il y a plusieurs modes de conduite que l’on peut choisir par l’entremise du système Audi Drive Select, et les différences entre chaque mode se remarquent immédiatement. Le seul point faible se trouve au niveau de la direction qui est un peu molle, peu importe la vitesse et le mode de conduite. Dans les courbes à plus grande vitesse, c’est correct, mais en ligne droite le volant peut tourner quelques pouces à gauche ou à droite sans impact sur la direction.

Conclusion

L’Audi Q5 2018 continue d’offrir ce bel équilibre en confort et performances, et cela devrait lui permettre de maintenir sa popularité. Il a juste ce qu’il faut d’améliorations, et malgré un tout nouveau système Quattro, il conserve sa personnalité. Le Q5 2018 arrivera chez les concessionnaires au milieu de 2017.

Les frais d’hébergement, de nourriture et de transport étaient payés par le manufacturier lors de ce lancement médiatique.

INOLTRE SU HUFFPOST

Audi Q5 2018