NOUVELLES

Nouvelle vidéo impressionnante de l'explosion d'une cigarette électronique

24/11/2016 06:51 EST | Actualisé 24/11/2016 06:58 EST

Une nouvelle personne a été victime d'une explosion de cigarette électronique. Comme le rapportent plusieurs médias américains, la poche d'un homme a pris feu alors qu'il n'utilisait pas l'objet, mercredi 23 novembre.

Otis Gooding, 31 ans, a d'abord tenté d'éteindre le feu avec ses mains puis a mis de l'eau sur le dispositif. Transporté à l'hôpital, le jeune homme a les mains et la jambe brûlées au troisième degrés, selon son avocat Sanford Rubenstein, cité par CNN. Une opération chirurgicale devrait être nécessaire. La victime envisage de porter plainte contre le fabricant de la cigarette.

Les images d'une caméra de surveillance (ci-dessus) montrent la scène, impressionnante.

Pour le moment, les autorités ne savent pas pourquoi la cigarette a pris feu, mais John Lee, un collègue présent sur les lieux, a précisé à la chaîne américaine que la cigarette électronique était «customisée».

"Je n'en ai jamais vu aussi puissante, c'est une modification réalisée après l'achat qui permet de changer la tension pour de plus grandes performances", a-t-il déclaré. Voici ce qui reste de la cigarette:

ABC News

Ce n'est pas le premier accident de la sorte. Les médias américains précisent que plusieurs autres utilisateurs ont déclaré ces derniers mois avoir été victimes d'explosions similaires. Fin octobre, à Toulouse, une autre vidéo a montré l'explosion d'une batterie de cigarette, un mois après un précédent incident dans la même ville.

Mais, comme le précisait Le Monde début novembre, malgré ces faits divers et le fameux fiasco des batteries des Samsung Galaxy Note 7 il ne faut pas non plus céder à la psychose. De manière général, les batteries au lithium peuvent exploser, notamment si un courant trop important leur est envoyé ou si un trou perce la paroi. Mais avec la quantité d'objets intégrant des batteries de ce type, le nombre de cas d'explosion reste assez marginal.

De plus, en 2004, les autorités américaines avaient étudié ces explosions et conclu que la majorité était liée à des batteries de contrefaçon ou défectueuses. La fabrication des cigarettes électroniques n'étant pas vraiment réglementée, on peut facilement se retrouver avec une batterie de piètre qualité. Sans compter les bidouilleurs qui tentent d'augmenter la puissance de leur cigarette électronique, quitte à mettre en danger la batterie. C'est peut-être ce qui est arrivé à Otis Gooding.

INOLTRE SU HUFFPOST

10 raisons pour ne pas fumer