NOUVELLES

Premier contact avec la Chrysler Pacifica Hybride 2017: verte et familiale (PHOTOS)

18/11/2016 11:29 EST | Actualisé 18/11/2016 11:31 EST
AutoAuFeminin.com

Acheter une minifourgonnette est, le plus souvent, un acte de dévouement et d’altruisme sans égal. On le fait pour avoir assez d’espace pour la famille, pour assurer le confort des enfants, bref pour tout sauf pour le plaisir de conduite. Et encore moins pour l’économie de carburant. Une situation qui pourrait bien changer avec la venue de la Chrysler Pacifica Hybride 2017.

Précisons quand même quelque chose : la notion de plaisir de conduite est assez floue et sans définition exacte. Il faut donc savoir qu’elle s’applique en fonction de critères très personnels, ce qui est tout à fait vrai aussi avec une minifourgonnette. Dans le cas de la Chrysler Pacifica, et de sa version hybride cependant, c’est en comparant sa conduite avec des véhicules du même type que l’on peut se rendre compte qu’elle diffère, et procure beaucoup plus de sensations.

Chrysler Pacifica 2017


Verte d’abord

La Chrysler Pacifica Hybride se distingue de sa sœur régulière par une motorisation hybride branchable. Voilà qui devrait suffire à la définir. Concrètement, cela signifie qu’après avoir branché le véhicule durant deux heures (si on dispose d’une borne de 240 V), ou pendant 14 heures si on se contente de la grille régulière de 120 volts, on sera en mesure de parcourir quelque 48 kilomètres en mode 100% électrique.

La technologie utilisée est cependant innovatrice. D’une part, elle fait appel à un moteur V6 3,6 litres Pentastar que l’on connaît déjà puisque, même s’il a été modifié, il est la déclinaison du moteur traditionnel. D’autre part cependant, la Pacifica Hybride mise sur un moteur électrique logé à l’intérieur de la transmission.

Ne cherchez donc pas une boîte automatique à plusieurs rapports, la Chrysler Pacifica utilise une forme de CVT qui se jumelle à la propulsion électrique pour entraîner le véhicule. La solution n’est pas unique, même si traditionnellement les véhicules électriques optent pour des moteurs à l’essieu, mais elle a l’avantage d’alléger l’ensemble. Pour les ingénieurs de Chrysler, il s’agissait là du meilleur moyen de maximiser la puissance électrique sans trop de perte.

Pour mouvoir ce moteur, la Chrysler Pacifica compte sur un bloc de batteries lithium-ion de 16 kWh, logé directement dans le plancher. Détail d’intérêt financier, ce bloc de batterie répond aux normes fixées par le gouvernement du Québec pour être admissible à l’aide financière complète pour l’achat de véhicule électrique. La Chrysler Pacifica Hybride 2017 vaudra donc une économie de 8 000$ à ses futurs propriétaires.

Détail d’intérêt technique, le bloc de batterie est placé sous les sièges de deuxième rangée, ce qui a la qualité de placer le centre de gravité au bon endroit en matière de hauteur et de position (bas et au centre pour un meilleur équilibre), mais qui a le défaut d’éliminer la possibilité d’avoir le système Stow’n Go à cet endroit. Il faut donc se contenter de ce système à la troisième rangée seulement.

LIRE AUSSI:

» Essai routier Chrysler Pacifica 2017, quand minifourgonnette devient luxe

Ceci dit, sur la route, le rouage hybride-essence se marie sans à-coups. Les accélérations en mode électrique se font en silence et avec la vivacité d’une lampe qui s’allume, mais il faut bien avouer que le silence est moins de mise lorsque le moteur à essence se met en marche. Un roulement de turbine jumelé à un grondement vient en effet troubler le silence, autrement presque parfait, de l’habitacle de la Pacifica.

Notre randonnée nous a menés le long des routes californiennes, sinueuses et montagneuses à souhait, sans compter l’incontournable trafic de la région urbaine de Santa Monica. Et c’est ici qu’entre en jeu la régénération de l’énergie. Comme sur toutes les voitures hybrides, le freinage permet à la batterie de récupérer un peu de l’énergie perdue. Dans le cas de la Chrysler Pacifica, ce système est tout aussi présent en décélération.

Le résultat s’est donc avéré plus positif que prévu. Les 48 kilomètres estimés en mode 100% électrique se sont réalisés sans même le moindre effort d’économie d’énergie (nous n’avons pas ménagé nos accélérations par exemple), et malgré tout, nous avons été capables d’excéder un peu le total annoncé.

Mieux encore, une fois la batterie totalement à plat, nous avons été confrontés à une longe pente descendante. Il n’a fallu que de quelques minutes pour atteindre de nouveau 17% de charge et repartir en mode électrique.

Familiale ensuite

La Chrysler Pacifica Hybride, dont la seule nuance physique avec la version régulière est la présence d’un logo de couleur sarcelle (une couleur aussi possible pour la carrosserie) et celle d’une trappe pour le branchement, est d’abord et avant tout un véhicule familial.

Hybride ou non, elle offre sept places relativement spacieuses, de l’espace de chargement et beaucoup, beaucoup d’équipements. Car la Pacifica, il faut bien l’admettre, est à la limite de la voiture de luxe. Les sièges baquets de deuxième rangée, par exemple, sont extrêmement confortables.

L’équipement y est aussi abondant. De l’écran d’affichage Uconnect au centre de la console centrale, au UConnect Theatre, qui permet aux passagers arrière d’avoir leur propre écran personnel (et de passer le temps avec des jeux déjà chargés, je le sais pour y avoir joué), tout est de série sur la Chrysler Pacifica Hybride.

En fait, il ne manque que la balayeuse, offerte en option sur le modèle à essence, mais dont l’emplacement est désormais occupé par les composantes électriques de la voiture.

Au Canada, la Chrysler Pacifica Hybride ne sera offerte qu’en une seule version, la Platinum, soit la plus haut de gamme, qui comprend tous les éléments de confort. Mais elle n’est cependant pas accessible à toutes les bourses : 56 495$. Moins l’aide financière gouvernementale, elle se situe tout de même presque au même niveau que la version à essence avec équipement comparable.

Alors, le choix se fait de lui-même. Dans mon cas, ce serait l’hybride, sans l’ombre d’une hésitation. Il faudra juste être un peu patient puisqu’elle arrivera en masse en début d’année seulement!

Source: AutoAuFeminin.com