NOUVELLES

Élections américaines: Michael Moore avait vu juste (et sa tribune de juillet est largement repartagée)

09/11/2016 06:41 EST | Actualisé 09/11/2016 12:17 EST

"Cinq raisons pour lesquelles Trump va gagner". Le 23 juillet 2016, le réalisateur Michael Moore jouait les oiseaux de mauvais augure sur l'édition américaine du Huffington Post. Et il a vu juste. Si juste que son billet, également publié sur Le Huffington Post Québec, est très partagé à la suite des résultats des élections présidentielles américaines.

Ce point de vue brille d'autant plus qu'il tranche complètement avec l'énorme majorité des sondages qui donnaient Trump largement perdant. "Ce clown à temps partiel et sociopathe à temps plein va devenir notre prochain président", prédisait le cinéaste qui rêvait pourtant de se tromper. Il y a trois mois déjà, le réalisateur de "Bowling for Columbine" appelait les analystes et le public à "sortir de leur bulle pour faire face à la réalité" et à arrêter de se cacher derrière les statistiques et la logique.

Ce discours réaliste s'accompagnait de cinq points d'analyse. Du Brexit à l'impopularité d'Hillary Clinton, en passant par "la colère des hommes blancs", tout semble donner raison au réalisateur ce mercredi.

C'est sans doute la justesse des prédictions de Michael Moore qui fait que cette analyse est lue et partagée des milliers de fois à partir de notre site. L'explosion du nombre de vues de cet article est tout simplement spectaculaire.

L'analyse la plus lue

Entre le 8 et le 9 novembre, Le HuffPost en France enregistre une augmentation du trafic de 9118% sur cette seule tribune. Chaque minute, cet article est lu plusieurs centaines de fois et sa courbe d'audience ne cesse de croître.

Parsely pour Le HuffPost

L'essentiel des lecteurs de l'analyse de Moore provient de Facebook (83% exactement). "Chronique d'un séisme annoncé", écrit un internaute en partageant cette tribune. "Ce qui vient de se passer n'est pas vraiment une surprise", argumente un autre lecteur relayant l'analyse. D'autres copient-collent tout simplement le blog du cinéaste sur leurs comptes, également dans le but de dire "on savait".

Peut-être dans quelques mois se tournera-t-on à nouveau vers Michael Moore pour se remémorer sa réaction à l'annonce des résultats de cette présidentielle américaine 2016. Qu'en a-t-il dit?

"Quelle que soit l'issue, c'est ainsi que tout a commencé."