DIVERTISSEMENT

Suzanne Clément dans le Jury du Festival du Film de Marrakech

07/11/2016 02:34 EST | Actualisé 07/11/2016 02:34 EST
Richard Lautens via Getty Images
Toronto, Canada - September, 16 2015 - Director Philippe Falardeau and actress Suzanne Clément, who are behind the TIFF-premiering comedy MY INTERNSHIP IN CANADA TIFF15, Toronto International Film Festival September 16, 2015 (Richard Lautens/Toronto Star via Getty Images)

L'actrice québécoise a été choisie pour faire partie du Jury de la 16e édition du Festival International du Film de Marrakech (FIFM), qui se tiendra du 2 au 11 décembre prochain. C'est le réalisateur Hongrois, Béla Tarr (Le cheval de Turin), qui succédera à Francis Ford Coppola, dans le fauteuil du président du Jury.

L'an dernier, le FIFM avait rendu un vibrant hommage au cinéma canadien et accueilli une délégation composée notamment de l'acteur Michel Côté, des actrices Pascale Bussières et Caroline Dhavernas, et des réalisateurs Ken Scott, Atom Egoyan et Kim Nguyen. Cette année, c'est c qui assurera une présence canadienne à Marrakech.

L'actrice, qui a joué dans les films de Xavier Dolan, J’ai tué ma mère, Laurence Anyways et Mommy, enchaîne depuis les tournages en France et en Europe. On a pu la voir récemment donner la réplique à Albert Dupontel dans Les premiers, les derniers, présenté au Festival Cinemania à Montréal. Suzanne Clément a également obtenu l'un des rôles principaux de C'est la vie, une comédie sociale sur le thème du mariage réalisée par le duo d'Intouchables Éric Toledano et Olivier Nakache, qui met également en vedette les acteurs français Jean-Pierre Bacri, Gilles Lellouche et Jean-Paul Rouve.

Suzanne Clément connaît bien le Maroc pour s'y être déjà aventurée au cours d'une année sabbatique. «J’ai logé de gargote en gargote. Et j’ai fini dans le désert pendant dix jours avec des dromadaires», avait-elle raconté dans une entrevue au journal Libération en 2014. «Je ne voulais même plus entendre parler du métier d’actrice.» C'était juste avant que Xavier Dolan la rappelle pour Laurence Anyways, un film qui lui a permis de décrocher en 2012 le Prix d'interprétation féminine au Festival de Cannes, dans la catégorie «Un certain regard».

À VOIR AUSSI:

INOLTRE SU HUFFPOST

Films de la semaine