DIVERTISSEMENT

«Silence on joue prise 2»: Angèle Dubeau fait son cinéma (PHOTOS/VIDÉO)

04/11/2016 08:52 EDT | Actualisé 04/11/2016 10:17 EDT

Vecteur d’émotion par excellence, le cinéma a très tôt attiré l’oreille d’Angèle Dubeau. Déjà en janvier 2012, la violoniste sortait une compilation regroupant plusieurs thèmes cinématographiques. Pour célébrer 40 ans de carrière, l’artiste propose Silence on joue prise 2, un double album gravé de célèbres musiques de films.

Ce nouvel enregistrement, Angèle Dubeau le voit comme un cadeau à son public. Un peu plus tôt cette semaine, l’artiste a convié les membres des médias pour le lancement du disque qui comprend pas moins de 27 partitions. «C’est mon quarantième album qui souligne quatre décennies de carrière. C’est ma manière à moi de dire merci au public, car si je sillonne toujours la scène avec mon violon, c’est grâce à lui», a-t-elle expliqué en entrevue.

Deux disques vendus en magasin pour le prix d’un, précise-t-elle. Mais Silence on joue prise 2 n’est pas pour autant un copier-coller de bandes originales. La violoniste est allée chercher dans ses coups de cœur musicaux, extirpant la partition de la pellicule pour offrir des compositions aux couleurs d’Angèle Dubeau délivrées par son ensemble La Pietà et arrangées par les fidèles de la première heure que sont François Vallières, Gilles Ouellet, Helmut Lipsky et François Dompierre.

«La musique de cinéma vient me chercher. C’est un art que j’aime beaucoup. Pour cet album, j’ai choisi une grande variété de mélodies et le résultat est deux disques à saveurs différentes», a-t-elle raconté.

Des propositions hétéroclites

En effet, du «sucré» ou du «salé», les amateurs de 7e art reconnaîtront certains grands classiques comme Out of Africa (John Barry), La Dolce Vita (Nino Rota), The Exorcist ou Forest Gump (Alan Silvestri). Il y a du populaire aussi: de la série à succès Pirates des Caraïbes à Star Wars (John Williams), en passant par Le fabuleux destin d’Amélie Poulin (Yann Tiersen), la violoniste s’est fait plaisir.

«Les grands compositeurs contemporains ont très tôt été appelés à écrire de la musique pour le cinéma, affirme Angèle Dubeau. On voit d’ailleurs présentement le même phénomène avec les séries. Le petit et le grand écran sont aujourd’hui des véhicules puissants pour la musique contemporaine.»

D’autres pièces moins évidentes viennent rappeler la diversité de l’album. On retiendra les magnifiques extraits de In the Mood for Love (Shigeru Umebayashi) et de Légendes d’Automne (James Horner). Notons aussi la présence d’une composition québécoise tirée du film Mon amie Max signée François Dompierre. «J’ai tout de suite été séduite par cet extrait musical. Et puis, je ne pouvais pas faire un disque de musique de films sans penser à François Dompierre avec qui je collabore depuis de si longues années», a-t-elle conclu.

Silence on joue prise 2 – Angèle Dubeau & La Pietà – Analekta – Date de sortie le 28 octobre 2016.

Disque 1:

1. The Ludlows

2. Feather Theme

3. I Had a Farm

4. Windmills of your Mind

5. Unchained Melody

6. Suite Harry Potter

7. Noah’s Visit

8. Sotto falso nome

9. Mon amie Max

10. The Promise

11. La Valse d’Amélie

12. The French Lieutenant Dreams

13. Rhapsodie sur un thème de Paganini

14. Across the Stars

15. Yumeji's Theme

Disque 2:

01. Tubular Bells

02. Misirlou

03. He’s a Pirate

04. Winterfell

05. The Kiss

06. À la folie

07. La Dolce Vita de La Pietà

08. Smooth Criminal

09. Paradise

10. Axe F

11. Downton Abbey

12. If I Were a Rich Man

Voir aussi:

Playlist d'automne: 6 albums québécois à surveiller