NOUVELLES

Marianne St-Gelais se prépare à passer le flambeau

03/11/2016 06:59 EDT | Actualisé 03/11/2016 06:59 EDT
ASSOCIATED PRESS
Marianne St-Gelais of Canada reacts after competing in a women's 1000m short track speedskating heat at the Iceberg Skating Palace during the 2014 Winter Olympics, Tuesday, Feb. 18, 2014, in Sochi, Russia. (AP Photo/David J. Phillip )

La première Coupe du monde de la saison en patinage de vitesse sur courte piste sera présentée à Calgary du 4 au 6 novembre. Pour Marianne St-Gelais, c'est le début d'un nouveau cycle olympique, peut-être le dernier.

Un texte de Patrick Henri

Maintenant âgée de 26 ans, Marianne St-Gelais est l'une des doyennes de l'équipe nationale. Elle adore travailler avec les plus jeunes membres de l'équipe pour partager ses connaissances.

«J'avais 24 ans et j'étais déjà une vétérane. Maintenant, j'aborde mon rôle différemment parce que j'ai envie de le jouer et parce que je comprends que j'ai moins d'années devant que j'en ai derrière.» - Marianne St-Gelais, patineuse de vitesse

St-Gelais croit que l'avenir du patinage de vitesse courte piste est entre bonnes mains avec de jeunes patineuses comme Kim Boutin et Jamie MacDonald.

« J'ai eu de bons résultats en carrière, alors j'ose croire que je fais bien les choses », affirme la détentrice de trois médailles olympiques, les trois en argent.

Elle ajoute que « s'il y a une place où je me suis trompée, je veux les aider pour que cela ne leur arrive pas ».

Marianne St-Gelais dit qu'elle n'est pas du type à aller vers les gens pour leur dire quoi faire. Selon elle, c'est par ses actions qu'elle peut inspirer les plus jeunes membres de l'équipe.

Une saison importante

Les qualifications olympiques en courte piste auront lieu en août 2017, soit à la fin de la présente saison de Coupe du monde.

Pour St-Gelais, chaque compétition est très importante. Si un malheur lui arrivait avant ou pendant les qualifications, ses performances de la saison pourraient lui permettre de participer aux Jeux de 2018.

«Il y a toujours une place discrétionnaire au sein de l'équipe olympique. Les Coupes du monde cette saison serviront en quelque sorte de curriculum vitae si jamais on a besoin de ce poste.» - Marianne St-Gelais, patineuse de vitesse

Attention à la piste rapide

L'Anneau olympique de Calgary accueille les meilleurs patineurs sur courte piste pour une première fois depuis octobre 2012.

De vendredi à dimanche, ce sont 186 patineurs de vitesse qui prendront part aux épreuves de 500m, 1000m, 1500m et de relais.

La piste de Calgary est reconnue pour sa grande vitesse. Marianne St-Gelais dit qu'il faut s'en méfier.

Son conseil aux autres patineurs : ne pas penser à battre un record du monde avant d'amorcer une course. Une piste rapide est aussi une piste sur laquelle il y a plus de chutes, donc il faut être prudent.

Déjà publié sur Le HuffPost:


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les femmes des Jeux 2014