BIEN-ÊTRE
20/10/2016 10:07 EDT | Actualisé 21/10/2016 07:32 EDT

Du nightlife montréalais à la restauration balinaise: le Montréalais Kevin Latrem part refaire sa vie à Bali

Jamais Kevin Latrem n’aurait pensé qu’un simple voyage de plaisance changerait sa vie. Deux semaines sur une île indonésienne auront suffi à convaincre l’homme d’affaires de 30 ans de vendre les parts de ses commerces montréalais pour ouvrir un petit restaurant de poissons et fruits de mer… à Bali !

Copropriétaire des bars Fitzroy, Apt. 200, General Sherman et le Mayfair, à Montréal, Kevin Latrem avait un rythme de vie plutôt fou depuis les dix dernières années. Ainsi, quand il s’est offert un moment de répit à Bali et qu’une offre lui a été présentée sur un plateau d’argent, il a choisi la quiétude de l’Indonésie.

«Sur place, j’ai rencontré un couple de Québécois qui ont construit un petit hôtel-boutique de 6 ou 8 chambres. Ils avaient un local à louer, parfait pour un petit resto. On a eu la conversation pendant un happy hour, je leur disais en riant que j’allais ouvrir quelque chose, mais quand je suis revenu à Montréal, l’idée me trottait toujours dans la tête», explique-t-il.

Le grand saut

Deux mois plus tard, Kevin était de retour à Bali pour ouvrir son établissement dans le village de Canggu, à quelques pas de la plage.

«Au début, je voyais ça comme un side project. Mon but était donc de passer deux ou trois mois par année à Bali et de continuer ma business à Montréal », précise-t-il.

Mais ce qui devait prendre deux ou trois mois à mettre sur pied en a pris plus de cinq en réalité. Et pendant ce temps, de l’autre côté du globe, les partenaires d’affaires de Kevin commençaient à s’impatienter…

Le jeune homme de 30 ans a donc pris la décision de vendre ses parts et de se concentrer uniquement sur le Gypsy Bali. Le tout pour le tout, quoi !

Des produits frais et locaux

Ce petit restaurant balinais de 55 places se spécialise dans les poissons et fruits de mer et s’approvisionne uniquement de produits locaux. C’est d’ailleurs le chef Robin Filteau-Boucher, que l’on a pu voir à l’émission Les Chefs et qui a travaillé aux restaurants Helena et Laurea, qui assure la portion cuisine.

Une attention particulière est aussi portée à la carte des cocktails. D’ailleurs, Kevin prétend avoir les meilleurs drinks de la région, plaçant ainsi le Gypsy Bali en tête de lice pour les happy hour.

Bien qu’il soit loin de sa famille et de ses amis, Kevin se félicite chaque jour d’avoir osé. Heureusement, sa copine vient tout juste de faire le grand saut et d’emménager avec lui, à Bali, ce qui aide énormément à contrer les blues.

« La prochaine étape, pour moi, c’est probablement la consultation dans le domaine de la restauration et des bars, qui me permettrait de travailler n’importe où dans le monde. Ma copine et moi, on pense rester à Bali deux ou trois ans et après, on verra… », conclut-il.

«Sky is the limit», comme on dit!

Voyez quelques images du restaurant Gypsy Bali:

Le restaurant Gypsy Bali

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter