DIVERTISSEMENT

Les «#PigeonsAffamés» d'Anne-Marie White s'amènent au Québec (ENTREVUE)

06/10/2016 01:44 EDT

Réflexion brute, mais tendre sur le confort nord-américain, la pièce de théâtre multidisciplinaire #PigeonsAffamés de la créatrice Anne-Marie White se pose en octobre pour cinq soirs à Québec et trois soirs à Montréal. Mêlant spoken word, danse, chant a cappella, prestation de DJ et monologues, cette production du Théâtre du Trillium d’Ottawa amorce au Québec sa tournée canadienne 2016-2017.

L’expérimentation à l’honneur

Troisième spectacle dont Anne-Marie White signe l’écriture et la mise en scène, #PigeonsAffamés est le fruit d’un long processus de cocréation s’étalant sur trois ans. «Mylène Roy, la coconceptrice, et moi, nous avions une immense complicité établie dès le départ. On a eu de nombreuses discussions sur des questions sociales et politiques», relate la metteure en scène.

«Le grand luxe de ce projet a été la durée. Il fallait créer un vocabulaire physique et l’écriture a été réfléchie de façon parallèle.» Pièce multidisciplinaire, où les comédiens doivent aussi être danseurs et chanteurs dans un décor minimaliste, #PigeonsAffamés s’appuie sur le vocabulaire corporel et l’entraînement dramaturgique de Mylène Roy ainsi que sur la composition et l’entraînement vocal de JP Loignon.

«C’est comme une mosaïque», poursuit la créatrice. «On aurait pu la brasser comme un Scrabble et le spectacle aurait dit autre chose!» Articulée autour du fil conducteur d’une certaine oisiveté, inspirée de l’image de La dolce vita de Federico Fellini, la pièce est constituée uniquement de monologues où s’entremêlent chant, musique, jingles de McDonald’s, extraits de publicités et témoignages documentaires, à la façon d’un grand fil d’actualités Facebook ou Twitter qui défile.

pigeons affamés

Le confort, mais sans l’indifférence

#PigeonsAffamés s’intéresse au confort et au consumérisme à l’occidentale: «C’est autant une sortie au spa nordique, un robot KitchenAid, ton kit Lululemon... On déblatère sur ce qui fait que notre vie est donc bien. À travers cette consommation naît pourtant une certaine culpabilité...» Pour Anne-Marie White, il était important de porter un regard indulgent, et non cynique, sur notre consommation excessive et notre besoin constant de validation.

«Je me place en premier rôle dans cette façon de me déculpabiliser. Je pense que pour dénoncer et juger, il faut se situer au-dessus du problème, et je ne le suis pas! Dans ce spectacle, je suis à l’étape de témoigner de cette absurdité, de l’incohérence de nos actions. Je nous trouve très drôles!»

Pour l’ancienne directrice artistique et générale du Théâtre du Trillium et maintenant directrice du centre de diffusion La Nouvelle Scène Gilles Desjardins à Ottawa, c’est une fierté d’amener le théâtre franco-ontarien au Québec et ailleurs dans la province.

pigeons affamés

«Quand on a commencé au Trillium à faire des tournées, on sentait plus l’étiquette “hors Québec”. Il y avait beaucoup de curiosité, et cette curiosité s’est transformée avec les années. Aujourd’hui, je constate que la qualité du spectacle prime sur tout; qu’on vienne de l’extérieur du Québec ne compte pas, il y a une ouverture à entendre nos propositions. De même, on est très contents de recevoir des spectacles québécois dans nos salles.»

#PigeonsAffamés au Théâtre Périscope à Québec du 11 au 15 octobre 2016 et au Théâtre Aux Écuries du 23 au 25 novembre 2016. En tournée canadienne en 2017. Pour plus d'informations, c'est ici.

INOLTRE SU HUFFPOST

Théâtre: 5 pièces à voir à l'automne 2016