NOUVELLES

Premier contact Toyota Prius Prime 2017 : oubliez l'ancienne Prius branchable (PHOTOS)

05/10/2016 08:08 EDT | Actualisé 05/10/2016 08:08 EDT
Courtoisie

La génération précédente de la Toyota Prius à moteur hybride enfichable était probablement l’une des voitures les plus plates à conduire de tous les temps.

Oui, elle était économique et écologique, et elle accomplissait exactement ce qu’elle se devait de faire, soit d’offrir une économie de carburant impressionnante à des conducteurs qui n’ont pas l’agrément de conduite en tête de liste des priorités, mais ma foi qu’elle était ennuyante…

Toyota Prius Prime 2017

Il faut dire que cela n’a pas empêché le modèle de s’écouler à plus de 75 000 unités à l’échelle mondiale.

LIRE AUSSI

C’est la fin pour le Subaru Crosstrek Hybride

Cela dit la Toyota Prius Prime 2017 devrait faire encore mieux. En plus de s’améliorer autant sur le plan technologique qu’au niveau de l’efficacité écoénergétique, la nouvelle Prius Prime est également plus agréable à conduire pour les gens qui aiment conduire, et s’avère donc beaucoup mieux équilibrée.

Autant à l’extérieur qu’à l’intérieur, elle présente un design futuriste qui saura attirer l’attention. Qu’on le trouve beau ou pas, il a au moins la particularité d’être unique et certainement avant-gardiste. Bref, ce ne sera pas difficile de reconnaitre la Prius Prime sur la route.

Autonomie plus grande, et plus de façons de l’exploiter

Mais ce qui compte réellement est ce qui se trouve sur la carrosserie complexe — et probablement très dispendieuse à réparer.

La motorisation hybride compte un moteur quatre cylindres de 1,8 litre à cycle Atkinson comme sur la Prius « normale » ainsi qu’un bloc de batteries lithium-ion de 8,8 kWh pour alimenter le tout. Ainsi propulsée, la Prius Prime affiche une autonomie de 35 kilomètres en mode électrique et donc sans consommer d’essence. C’est le double de l’ancienne Prius PHEV, et mieux que la Fusion Hybride Energi ou encore la Sonata PHEV, mais encore bien loin des 80 kilomètres offerts par la Chevrolet Volt.

Cela dit, l’autonomie annoncée par Toyota est en dessous de ce que la Prius Prime peut faire lorsque l’on s’applique à préserver la charge de la batterie. Nous avons d’ailleurs été en mesure de parcourir un trajet d’un peu plus de 40 kilomètres avec de l’autonomie en banque. Mais, que ce soit 35, 40 ou 50 kilomètres, il en manque encore à la Prime pour réellement rivaliser avec la Volt à cet égard.

Fait intéressant, la nouvelle Prius Prime est maintenant en mesure de verrouiller si l’on veut le mode électrique. Cela signifie que vous roulerez toujours sans consommer de carburant même si vous enfoncez l’accélérateur. C’est intéressant pour ceux et celles qui parcourent de courts trajets, mais qui ne veulent pas non plus se soucier de la pression qu’ils appliquent sur l’accélérateur et leur comportement derrière le volant en général.

Il faut compter 5,5 heures pour recharger la batterie avec une prise de 120 volts, et 2 heures avec une prise de 240 volts. Il y a aussi un mode de chargement qui utilise le moteur à essence pour recharger les batteries. Le conducteur peut aussi opter pour un mode qui combinera les deux moteurs en fonction des besoins de la route.

La Prime n’est pas nécessairement puissante, et elle est un tantinet moins poussive que la Volt. Cela dit, elle est beaucoup plus agréable à conduire et agile que l’ancienne Prius PHEV, et l’effet d’ennui est beaucoup moins présent. Elle est également un brin plus confortable et silencieuse que la Chevrolet.

Toyota annonce une consommation moyenne de 1,96 le/100 km pour la Prius Prime 2017 comparativement à 2,5 le/100 km pour l’ancienne génération. L’autonomie totale est de 930 kilomètres, toujours selon Toyota.

La voiture regorge de technologies qui aident à réduire au minimum sa consommation d’énergie. Il y a par exemple le système prédictif d’aide à la conduite qui reconnait les endroits où il faut décélérer sur notre route et peut même aider à ralentir afin de conduire le plus efficacement possible. Il y a aussi une pompe à chaleur qui s’occupe de réchauffer l’habitacle sans faire appel au moteur à essence et qui permet donc de réduire les émissions polluantes.

Un habitacle futuriste

L’habitacle de la Toyota Prius Prime 2017 serait tout à fait à sa place dans un véhicule concept présenté dans un salon automobile quelconque tandis que l’allure générale rappelle la Toyota Mirai à l’hydrogène.

Le premier élément qui saute aux yeux est l’écran de 11,6 pouces (offert en option) qui fait immédiatement penser à une certaine Tesla Model S. Les graphiques sont réussis et la majorité des fonctions se commandent par l’entremise de cet écran. Je ne suis pas un mordu d’écrans tactiles, trouvant qu’ils obligent trop souvent à quitter la route des yeux pour ajuster la climatisation ou encore la radio. C’était le cas avec celui de la Prius Prime, mais je n’ai passé qu’une journée dans la voiture. Peut-être que, comme les propriétaires éventuels, je m’habituerais…

Différentes finitions sont offertes, dont une faisant appel à du plastique blanc qui se salira en un rien de temps, surtout autour des portes-gobelets. L’espace à l’avant est abondant, tout comme à l’arrière où l’espace pour les genoux et surtout la tête étonne. Il y a seulement deux places à l’arrière contrairement à la Volt, mais le troisième siège de cette dernière est pratiquement inutile si nous avons des jambes puisqu’une console en plastique s’y trouve devant. En termes d’espace, c’est avantage Prius Prime.

Elle se démarque aussi au niveau de la sécurité avec une panoplie de systèmes de sécurité actifs offerts de série comme le régulateur de vitesse adaptatif, l’avertissement de sortie de voie et le freinage automatique.

Conclusion

Nous ne connaissons pas encore le prix de la Toyota Prius Prime 2017. Ce sera l’élément le plus déterminant de son succès ou non. Car la voiture en offre beaucoup, mais si son prix est trop élevé les consommateurs se tourneront peut-être vers la Volt qui offre plus d’autonomie. À moins qu’ils veuillent un style et un habitacle qui sortent complètement de l’ordinaire, une conduite plus douce et paisible, plus de technologies de sécurité de série et plus d’espace à l’arrière. Voilà vraiment où la Toyota Prius Prime 2017 se démarque.