POLITIQUE

Le sénateur conservateur Claude Carignan veut lutter contre la drogue au volant au Canada

03/10/2016 11:45 EDT | Actualisé 03/10/2016 11:45 EDT

OTTAWA – Le sénateur conservateur Claude Carignan veut prévenir avant de guérir. Alors que le gouvernement Trudeau entend légaliser la marijuana, le sénateur souhaite dissuader les gens de prendre le volant après avoir consommé de la drogue.

Son projet de loi, déposé mardi au Sénat, modifierait le Code criminel afin de permettre aux policiers d’analyser un échantillon de salive des automobilistes sur la route – soupçonnés de conduite avec facultés affaiblies – pour déceler de la présence de drogue dans le système.

marijuana

« C’est un projet de loi d’une importance capitale, et j’ajouterais qu’il s’agit d’un projet de loi qui cible un problème urgent qu’est le manque d’outils qui permet de détecter les drogues chez les conducteurs », a déclaré le sénateur Carignan, qui est contre la légalisation de la marijuana.

Plusieurs pays, comme l’Australie, l’Allemagne, la France et plusieurs États américains, effectuent déjà des contrôles routiers de dépistage. Il se désole de voir que le Canada accuse un « retard » dans ce domaine.

À l’heure actuelle, les policiers peuvent faire passer des épreuves de coordination des mouvements à des conducteurs erratiques ou obliger quelqu’un à souffler dans un appareil de détection d’alcool. Des examens plus poussés ont lieu au poste de police, avec un expert en reconnaissance de drogues.

Près du tiers des automobilistes décédés dans un accident de la route avait la présence de drogues dans le sang, selon les données du Bureau du coroner entre 2009 et 2013. Le cannabis figurait parmi les drogues les plus populaires.

« Conduire, ce n’est pas un droit, c’est un privilège, a réitéré le sénateur. Nous ne pouvons laisser impuni un problème évitable de conduite avec facultés affaiblies et la mort de personnes innocentes. »

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau devrait déposer un projet de loi pour légaliser la marijuana au printemps 2017. Cela permettrait d’enlever les profits des mains des criminels et d’éviter que les mineurs y aient accès.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques exemples de lois sur le cannabis dans le monde