POLITIQUE

PKP fait une apparition au lancement d'un institut de recherche consacré à l'indépendance

29/09/2016 10:29 EDT | Actualisé 29/09/2016 10:54 EDT

Pierre Karl Péladeau a évité de se montrer en public depuis qu'il a démissionné du poste de chef du Parti québécois en mai dernier. Mais voilà qu'il a fait une première sortie officielle, jeudi soir à Montréal, pour participer au lancement d'un institut de recherche consacré à la souveraineté, qu'il finance à 100%.

Attendu par une horde de photographes, caméramans et journalistes, PKP s'est fait très discret. L'ex-chef du PQ n'a pas voulu parler aux médias, sauf pour un court commentaire quant à la création de l’Institut de recherche sur l’autodétermination des peuples et les indépendances nationales (IRAI). «Je suis très heureux d'être ici avec des amis, des hommes et des femmes qui ont l'intention de travailler avec assiduité et beaucoup de conviction pour faire avancer les travaux sur l'indépendance», s'est-il contenté de dire.

Le texte se poursuit après la galerie photo.

Lancement de l'institut sur l'indépendance


Près de 200 personnes ont participé à l'événement, dont plusieurs dizaines de souverainistes de divers regroupements politiques, de l'ex-chef du Bloc québécois Gilles Duceppe à Martine Desjardins, en passant par le chef d'Option nationale Sol Zanetti au député de Québec solidaire Amir Khadir.

Un institut qui se dit complètement indépendant

M. Péladeau, qui est pour l'instant le seul contributeur financier de l'IRAI, siège aussi au conseil d'administration de l'institut. Ces deux faits n'influenceront en rien l'indépendance des chercheurs, assure le président de l'institut, Daniel Turp. «Nous travaillerons en toute indépendance, afin de documenter tous les aspects entourant l'indépendance», explique-t-il. Celui qui est aussi professeur en droit à l'Université de Montréal espère que les recherches de l'IRAI faciliteront une convergence des différents partis souverainistes.

L’IRAI a identifié trois grands axes de recherche, soit les jeunes et l’indépendance, la constituante, ainsi que les revenus et dépenses du gouvernement fédéral canadien au Québec.


INOLTRE SU HUFFPOST

Pierre Karl Péladeau