BIEN-ÊTRE

Airbnb: une arnaque fait perdre 3700 $ à une femme d'Halifax

26/09/2016 12:08 EDT | Actualisé 26/09/2016 12:10 EDT
Carl Court via Getty Images
LONDON, ENGLAND - AUGUST 03: The Airbnb logo is displayed on a computer screen on August 3, 2016 in London, England. (Photo by Carl Court/Getty Images)

Une femme d'Halifax a perdu 3700 $ en tentant de réserver un appartement à San Francisco par l'entremise du site Airbnb. Elle a été victime d'un arnaqueur qui lui a offert un autre appartement et qui l'a incitée à cliquer sur un lien extérieur au site sécurité d'Airbnb pour payer.

Lorsque Myra Donnelly-Gay a voulu réserver l'appartement qu'elle avait trouvé sur Airbnb, il n'était pas disponible parce qu'il était en rénovation.

« J'ai reçu une réponse de l'hôtesse me disant que cet appartement n'était pas disponible [...], mais qu'elle en avait un autre qui l'était si j'étais intéressée », explique-t-elle.

Cette réponse était accompagnée d'un lien qui semblait porter la marque d'Airbnb. Elle y a inscrit les dates de son séjour et a reçu une réponse qu'elle croyait venir d'Airbnb encore une fois, parce que le logo de l'entreprise était bien visible dans la page.

Elle a ensuite suivi les instructions indiquant que le paiement devait se faire par transfert électronique d'argent vers une banque en Équateur.

Elle trouvait cela étrange, mais une amie plus habituée qu'elle aux réservations en ligne l'a rassurée en lui disant qu'il n'était pas inhabituel pour les propriétaires d'appartements d'exiger un paiement complet dès la réservation. D'autre part, ces propriétaires habitent parfois à l'étranger, a-t-elle ajouté.

3700 $ partis en fumée

Mme Donnelly-Gay a fait la réservation pour un appartement fictif et n'a plus revu la couleur de son argent.

airbnb arnaque

Ce message est apparu après la réservation. Mais même si le logo d'Airbnb s'y trouve, il ne provenait pas de l'entreprise.

Elle a par la suite reçu un courriel automatisé d'Airbnb lui disant : « Un autre membre d'Airbnb a tenté de communiquer avec vous, soit par courriel ou par Facebook, ou vous a envoyé un message malveillant vous demandant de vérifier une offre ou de copier une adresse URL dans une nouvelle fenêtre de navigation. »

Airbnb lui a demandé de cesser de communiquer avec cette personne. Il la prévenait d'une possible arnaque et lui demandait de se servir du site d'Airbnb uniquement pour les réservations.

Une arnaque rare, selon Airbnb

Selon un porte-parole de l'entreprise, Nick Shapiro, ce type d'arnaque est « très rare ». Il ne peut arriver, dit-il, que si l'arnaqueur réussit à convaincre sa victime de quitter le site d'Airbnb.

L'entreprise est consciente du risque, poursuit-il. Elle fait donc un balayage automatique de son site pour repérer les arnaques possibles. « Lorsqu'un usager s'inscrit, dès qu'il a des questions au sujet d'un logement offert, une fenêtre intruse apparaît [pour lui recommander de toujours payer sur le site d'Airbnb]. »

Myra Donnelly-Gay souhaiterait qu'Airbnb aille plus loin. Elle voudrait qu'elle affiche un message sur sa page d'accueil pour prévenir ses clients qu'ils doivent impérativement rester sur cette page lorsqu'ils font un paiement.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter