POLITIQUE

Stéphane Dion se dit choqué par la reprise des bombardements en Syrie

23/09/2016 05:55 EDT | Actualisé 23/09/2016 05:55 EDT
Chris Wattie / Reuters
Canada's Foreign Minister Stephane Dion listens to a question after delivering a speech at the University of Ottawa in Ottawa, Canada, March 29, 2016. REUTERS/Chris Wattie

Le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, a dénoncé, vendredi, la reprise des bombardements en Syrie qui ont ébranlé le plus récent cessez-le-feu.

M. Dion a déclaré qu'il était choquant que la Syrie ait recommencé à bombarder Alep alors que d'autres diplomates et lui participaient à une rencontre sur le Groupe international de soutien à la Syrie à New York.

Le chef de la diplomatie canadienne a pris part à la réunion en compagnie d'une vingtaine de ministres des Affaires étrangères, dont celui de la Russie, Sergueï Lavrov, et le secrétaire d'État américain, John Kerry, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies.

Stéphane Dion s'est joint à ceux qui réclament que les avions des forces syriennes soient forcés de rester au sol afin de permettre aux organismes d'aide humanitaire d'avoir un meilleur accès à la population civile et que les futures trêves soient mieux surveillées et implantées.

Ertharin Cousin, la directrice générale du Programme alimentaire mondial de l'ONU, a révélé à La Presse canadienne que de la nourriture et d'autres produits avaient été livrés dans des secteurs difficiles d'accès près de Damas, la capitale de la Syrie.

Elle a toutefois ajouté que les 40 camions remplis de provisions à destination d'Alep étaient toujours bloqués à la frontière turque et devaient absolument prendre la route.

VOIR AUSSI:



Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter