NOUVELLES

Énergie Est: Coderre réclame de nouveaux commissaires à l'ONÉ

31/08/2016 01:39 EDT | Actualisé 31/08/2016 01:49 EDT

Le maire de Montréal, Denis Coderre, réclame que de nouveaux commissaires soient nommés à l'Office national de l'énergie (ONÉ) pour les audiences montréalaises qui porteront sur le projet d'oléoduc Énergie Est.

Ces audiences, qui devaient débuter lundi, ont été reportées au moins jusqu'au 7 septembre par l'Office après que du grabuge ait éclaté dans la salle. L'Office a soutenu que de telles perturbations avaient compromis sa capacité de mener ses séances de façon sécuritaire, en plus d'empêcher les intervenants d'être entendus, de faire part de leur opinion et de poser des questions.

Énergie Est: manifestation durant les audiences à Montréal


Le processus d'examen du projet d'oléoduc a aussi été critiqué car deux des commissaires ont rencontré l'an dernier, en privé, l'ex-premier ministre Jean Charest qui était alors consultant pour TransCanada (TSX:TRP), le promoteur d'Énergie Est.

La semaine dernière, le maire Coderre avait exigé la suspension des audiences, remettant en cause l'impartialité de deux commissaires ayant rencontré M.Charest, Lyne Mercier et Jacques Gauthier.

M. Coderre, qui devait être le premier intervenant entendu lundi dernier, a néanmoins indiqué qu'il pourrait revenir aux audiences, n'étant pas un partisan de la chaise vide. Il a toutefois quitté la salle avant de déposer son mémoire, à l'instar de son homologue de Laval, Marc Demers, et des représentants de l'Union de municipalités du Québec (UMQ).

Le projet d'oléoduc Énergie Est, d'une valeur de 15,7 milliards $, vise le transport quotidien de 1,1 million de barils de pétrole brut des sites de sables bitumineux de l'Ouest canadien à travers plusieurs provinces, dont le Québec, jusqu'au Nouveau-Brunswick.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter