DIVERTISSEMENT

Rentrée culturelle: tout ce qu'il faut savoir sur la saison 2016-2017 de Radio-Canada

23/08/2016 07:00 EDT | Actualisé 31/08/2016 10:21 EDT

Envie de quelques chiffes? En cette rentrée d’automne, Radio-Canada nous fait miroiter, pour la prochaine année, 11 séries dramatiques originales, dont cinq nouvelles; sept magazines d’affaires publiques, dont quatre sont diffusés à heure de grande écoute, ainsi que 17 titres jeunesse, dont 12 sont canadiens et huit sont québécois, ce qui équivaut à un total de 80% de projets canadiens dans toute l’offre dédiée aux enfants de la chaîne.

C’est le bilan qui a été établi en conférence de presse, lundi matin, alors qu’on lançait officiellement la programmation télé 2016-2017 de Radio-Canada.

Sinon, Ricardo célébrera bientôt son 2000e rendez-vous à l’antenne, Découverte en sera à sa 29e saison, on fera nos adieux à L’Auberge du chien noir, La facture a un nouveau visage, on accueille de nouveaux venus à Entrée principale, les vendredis seront consacrés à la culture générale et à la bouffe, et on ne sait toujours pas si Marie Lamontagne (Guylaine Tremblay) a survécu dans Unité 9.

Suivez le guide ici présent pour ne rien rater.

Les nouveautés…

District 31. Les doigts meurtris de Fabienne Larouche ont tendu le clavier à Luc Dionne, qui signe désormais la série quotidienne de début de soirée à Radio-Canada. Après 30 vies, bienvenue au poste de quartier 31, où les enquêteurs de tous secteurs seront confrontés aux drames du quotidien: enlèvements, cambriolages, meurtres, violence familiale, règlements de comptes, trafics de stupéfiants, sympathies terroristes. On suivra par ailleurs nos agents dans tous les soubresauts de leur vie privée. Magalie Lépine-Blondeau et Vincent-Guillaume Otis incarnent le duo central de policiers qui cèdera sa place à un autre tandem au bout d’un an, et leur entourage professionnel est formé de protagonistes interprétés par Gildor Roy, Patrick Labbé, Cynthia Wu-Maheux, Hélène Bourgeois-Leclerc, Sébastien Delorme, Michel Charrette, Pascale Montpetit et Jeff Boudreault. Les premières images, dévoilées lundi, laissent présager une fiction pleine d’action et d’émotions, où ça brassera probablement très fort. On connaît Luc Dionne… (Lundi au jeudi, 19h. Début 12 septembre).

On devine déjà qu’on sera plusieurs à craquer pour Mes petits malheurs, délicieuse comédie familiale née de la plume de l’auteur Jean-François Léger et rendue à l’écran par Jean-Michel Anctil (le visage coiffé d’une moustache touffue), Catherine Proulx-Lemay, et les jeunes Antoine Marchand-Gagnon, Rose-Marie Perreault, Luka Limoges, Xavier Desrochers, Marilou Forgues et Justin Simon, en plus de la voix de Louis Morissette, qui assure la narration. À l’été 1986, Jeffy (Antoine Marchand-Gagnon, un talent-né, paraît-il) vit toutes sortes de premiers émois et tente de s’émanciper à sa façon; lorsqu’une fois adulte il se remémore sa pré-adolescence, Jeffy réalise à quel point il a été privilégié, bien qu’à l’époque, il n’avait que le nez collé sur ses «petits malheurs». On a recréé de toutes pièces les années 80 dans les scènes de Mes petits malheurs, walkmans jaunes inclus. (Lundi, 19h30. Début 12 septembre).

Aveux et Apparences, les précédentes créations de l’auteur Serge Boucher pour la télévision, étaient toutes deux enveloppées d’une aura de mystère et d’envoûtement. Il en sera de même pour Feux, nouvelle intrigue où, justement, plusieurs «feux» se consumeront au gré de souvenirs qui remonteront à la surface après des retrouvailles bouleversantes. Marc Lemaire (Alexandre Goyette) tombe par hasard, 30 ans plus tard, sur la gardienne qui prenait soin de lui lorsqu’il était enfant, Claudine (Maude Guérin). On plongera alors dans un passé trouble, celui d’un incendie qui a coûté la vie à la mère de Marc, un soir où Claudine était de garde à la maison. Que s’est-il passé en ce soir fatidique? Maintenant tous deux adultes, Marc et Claudine développeront-ils d’autres types de sentiments l’un pour l’autre? Il y a fort à parier que Feux alimentera les discussions sur les réseaux sociaux pendant sa diffusion. Daniel Brière, Denis Bernard, Fanny Mallette, Michel Forget, Valérie Blais, Isabelle Vincent et Camille Felton apparaissent tous au générique. (Lundi, 21h. Début 12 septembre).

Les Simone imaginées par Kim Lévesque-Lizotte et Louis Morissette s’annoncent riches en rebondissements et en dialogues colorés. «Namaste gang»; «J’suis un esprit libre, moi»; «C’est comme Le secret, version hipster»; les jeunes trentenaires jouées par Anne-Élisabeth Bossé, Rachel Graton, Marie-Ève Perron et Karine Gonthier-Hyndman n’auront certainement pas la langue dans leur poche si on en croit les bandes-annonces qui circulent. Questionnements existentiels au féminin, mais aussi au masculin, seront traités en humour dans ce portrait doux-amer mis en images par Ricardo Trogi, où se succéderont également Benoît Maufette, Pierre-François Legendre, David Savard, Sylvie Potvin, Michel Barrette, Marcel Leboeuf, Louise Latraverse et Valérie Blais, pour ne nommer que ceux-là. (Mercredi, 21h30. Début 14 septembre).

Les trésors d’Arthur l’aventurier. Le célèbre et téméraire Arthur l’aventurier (François Tremblay) entraîne vos bouts de choux dans les parcs nationaux du Québec pour relever des défis et poursuivre une stimulante chasse aux trésors. Découverte de la nature et chansons amusantes sont au programme. (Samedi, 7h. Début 10 septembre).

Au suivant, nouveau jeu-questionnaire rassemblant des concurrents du public, mettra à l’épreuve la culture générale et la vivacité d’esprit de ses participants. Nature, histoire, musique, sports, géographie, cinéma, sciences, faits divers; le but, pour les joueurs, sera de rejoindre l’animateur Stéphane Bellavance sur sa pastille de jeu et de ne pas en être évincé en quatre questions portant sur l’un ou l’autre de ces thèmes. On pourra gagner jusqu’à 50 000$ à Au suivant. (Vendredi, 20h. Début 16 septembre).

Les épicuriens Francis Reddy et Ricardo nous mettront l’eau à la bouche, nous instruiront et nous surprendront aux manettes du «magazine culturel culinaire» Les gourmands. D’événements gastronomiques en rencontres avec des chefs, de visites derrière les portes closes des cuisines de restaurants aux derniers livres de recettes sortis sur le marché, la table et ses mille plaisirs seront abordés sous divers angles dans ce vaste panorama de l’art culinaire. Astuces, calendrier d’incontournables, capsules d’informations, toutes les papilles curieuses devraient y trouver leur compte. (Vendredi, 21h. Début 16 septembre).

Autre figure bien connue des bambins, Nicolas Noël, le plus adorable des Pères-Noëls, aura sa rencontre quotidienne avec les garçonnets et les fillettes dès la fin novembre, pour les préparer à la fête qui approchera à grands pas. On souffle que le lutin Grésille pourrait venir y faire des siennes à l’occasion…

En novembre et décembre, Gregory Charles partira à la chasse aux meilleures chorales dans six écoles secondaires de Montréal et ses environs. Répétitions, puis interprétations devant public de morceaux de Noël et d’autres styles, la personnalité et le talent brut des jeunes chanteurs brillera sous les projecteurs dans Crescendo, qui s’annonce réjouissant. (Lundi, 21h. Début 21 novembre).

Programmation 2016-2017 de Radio-Canada

Aussi à signaler...

Véronique Cloutier, qui co-animait avec Céline Galipeau la présentation aux journalistes, lundi, était fort excitée de revivre une rentrée télé pour la première fois depuis l’automne 2013 (elle avait quitté Les enfants de la télé au printemps 2014). La populaire animatrice a dévoilé quelques bribes du concept qui la ramènera à la télévision de Radio-Canada au début 2017, expliquant que sa nouvelle émission, diffusée en direct, sera «comme un réseau social» et qu’on y verra ainsi «de tout». Des gens du public, des moments drôles ou tristes, des segments participatifs, des possibilités d’aider, des «niaiseries», des numéros plus élaborés, des tableaux de variétés, etc. On en apprendra sans doute plus d’ici janvier. C’est également en 2017 qu’on verra naître Vero.tv, la plateforme de Tou.tv Extra dont Véronique Cloutier sera «directrice de la programmation».

On connaît maintenant l’équipe entière du Bye Bye 2016. On savait déjà que, sous les mains touche-à-tout de Simon-Olivier Fecteau, qui participera à toutes les étapes ― de la conception à la réalisation ―, de la revue de fin d’année, Marc Labrèche, Anne Dorval, Patrice L’Écuyer, Véronique Claveau et Pierre Brassard allaient offrir parodies et imitations des faits marquants de 2016. On a appris lundi que Rafaële Germain, Julien Tapp et Maxime Caron composeront l’équipe d’auteurs de ce Bye Bye réinventé, qu’André Ducharme en assurera la script-édition et Jean-François Chagnon (Like-moi, Les Appendices), la réalisation.

Fidèles de L’Auberge du chien noir, soyez rassurés : toutes les intrigues seront conclues lorsque le téléroman quittera définitivement l’antenne, au printemps 2017. (Lundi, 20h. Début 12 septembre).

François Sanche, nouvel animateur de La facture, jure que le magazine de défense des citoyens conservera le même mandat et la même orientation malgré le départ de Pierre Craig. (Mardi, 19h30. Début 13 septembre).

À Entrée principale, le maître à bord, André Robitaille, et le noyau de collaborateurs formé de Pascale Lévesque, Vincent Bolduc et Isabelle Lacasse demeure inchangé, mais on y introduira de nouveaux complices, soit Charles Tisseyre, Tatiana Polevoy et LeLouis Courchesne. Pierre-Bruno Rivard, pour sa part, assumera les fonctions de barista du café, on l’espère, avec succès. (Lundi au vendredi, 16h. Début 5 septembre).

Au Téléjournal Grand Montréal 18h, on profitera du 375e anniversaire de Montréal pour explorer quelques quartiers de la métropole sous un angle méconnu. (Lundi au vendredi).

Lundi, on a pu voir un extrait du Téléjournal 22h dans lequel Julie Snyder se confiait à Céline Galipeau à la suite du décès de René Angélil. Rien à annoncer ici, mais de quoi réalimenter joyeusement la machine à rumeurs. L’année 2016-2017 sera-t-elle celle où Julie changera de clan? Les paris sont ouverts… (Lundi au vendredi).

Dans Unité 9, Marie-France Caron (Sophie Prégent), la nouvelle directrice de Lietteville, lancera solennellement aux détenues : «Je suis venue vous parler de votre amie Marie Lamontagne». Aucune Guylaine Tremblay dans les extraits projetés aux médias… «Je suis inquiète pour Marie, où est-ce qu’elle est?», s’impatientera Suzanne (Céline Bonnier). Patience, les réponses viendront bientôt… (Mardi, 20h. Début 13 septembre).

Dans Mémoires vives, on suivra de près le procès de Christian (Frédérick De Grandpré), les enfants de Jacques (Gilles Renaud) se remettront encore tant bien que mal de son décès, et Jérémie (Pier-Luc Funk) tentera de se rapprocher de sa famille. (Mardi, 21h. Début 13 septembre).

Aux Enfants de la télé, toujours avec André Robitaille et Édith Cochrane, on aura droit au souvenir d’une Louise Deschâtelets qui lance un «Ta gueule!» bien senti à Guy Fournier en pleine télé, et à une prestation de Jean-François Breau qui grimpera sur la table pour entonner de toute son âme On jase de toi, de Noir Silence. (Mercredi, 20h. Début 14 septembre).

Aux Pêcheurs, Martin Petit déménagera de chalet et entraînera avec lui ses camarades humoristes, qui devront s’habituer aux nouveaux lieux. Certains habitués (Philippe Laprise, François Morency, Laurent Paquin, Guy A.Lepage, Jean-François Mercier) et des «petits nouveaux» (Lise Dion, Martin Matte, Pierrette Robitaille, Patrice L’Écuyer) seront tous de la partie… de pêche. À noter également, des apparitions de Mitsou et Macha Grenon. (Mercredi, 21h. Début 14 septembre).

À Infoman, on soulignera dignement le 375e anniversaire de Montréal… ailleurs dans le monde. On rira assurément un coup en regardant Jean-René Dufort distribuer des cônes oranges (symboles de la ville) dans le désert et MC Gilles et Chantal Lamarre nous raconter l’histoire de Montréal avec un grand H… à leur façon. (Jeudi, 19h30. Début 15 septembre).

Aux Dieux de la danse, les juges pourront désormais retourner repêcher quatre couples préalablement éliminés, qui auront une deuxième chance d’accéder à la finale. Ingrid St-Pierre et Joël Legendre, Sophie Nélisse et Maxime Guilbault, Pascale Montpetit et Yves Pelletier et Valérie Roberts et Martin Juneau sont les quatre couples qui ouvriront la danse. (Jeudi, 20h. Début 15 septembre).

Isabelle Richer vivra enfin sa première rentrée d’automne en tant que co-animatrice d’Enquête aux cotés de Marie-Maude Denis. On se souvient que, l’an dernier, à pareille date, la journaliste se relevait de son accident de vélo. Cette année, la tribune d’affaires publiques continuera de se spécialiser dans la dénonciation de cas de corruption, mais s’intéressera aussi à des dossiers judiciaires qu’on croyait classés, formulera de nouvelles révélations sur les Panama Papers et les communautés autochtones et se penchera sur les 10 ans de la Leçon de discrimination que l’enseignante Annie Leblanc, de Saint-Valérien-de-Milton, avait fait subir à ses élèves sous les caméras d’Enjeux. (Jeudi, 21h. Début 15 septembre).

À En direct de l’univers, l’édition spéciale de 90 minutes consacrée à Céline Dion (qui est d’ailleurs enregistrée ce mardi, 24 août) sera diffusée le 17 septembre, et sera suivie d’une incursion d’une vingtaine de minutes dans les coulisses de la visite de la chanteuse sur le plateau. Plus de 55 000 personnes se sont inscrites pour assister à ce coup de chapeau bien spécial à Céline. Kim Thuy, Maripier Morin et Gilles Renaud sont au nombre des autres invités confirmés de l’automne. (Samedi, 19h. Début 17 septembre).

Pendant la 29e saison de Découverte, on reviendra sur la controverse entourant les pitbulls et sur les feux de forêt qui ont dévasté Fort McMurray. On causera aussi cancer du sein, menace des requins de l’Atlantique, baleine bleue, coyotes qui investissent les villes et jeux vidéo. (Dimanche, 18h30. Début 11 septembre).

ICI Laflaque accueillera de nouveaux personnages! Rambo Gauthier, Sophie Grégoire, Dany Laferrière, Dominique Anglade, Gérard Deltell, Dave Morissette, Fred Pellerin et Jean-Philippe Wauthier auront tous une marionnette à leur image dans le petit monde 3D façonné par Serge Chapleau et son équipe. (Dimanche, 19h30. Début 25 septembre).

Ce qui ne change pas…

Le retour des Salmigondis, des Télétubbies, de Brigade Animo, de Code Max et des capsules Science ou magie pour les enfants.

Le retour de Marina Orsini, du Téléjournal Midi, de Silence on joue, du Téléjournal 22h, de L’Épicerie, des Galas ComediHa!, du Téléjournal Week-End, de La semaine verte, de Downton Abbey, de Monsieur Selfridge, des Coulisses du pouvoir, de Second regard, de 100% Local, d’Esprit critique et de Tout le monde en parle pour les grands.

Ce qu’on regardera à l’hiver 2017…

Outlander – Le chardon et le tartan

Ils étaient dix, inspirée de l’univers d’Agatha Christie

Ruptures II

Les pays d’en haut II, où Séraphin (Vincent Leclerc) continuera de se faire des ennemis

Virtuose

Prière de ne pas envoyer de fleurs

Lâcher-prise, la nouvelle offrande d’Isabelle Langlois (Rumeurs, Mauvais karma, Boomerang), dans laquelle une mi-trentenaire surmenée, qui n’a jamais perdu le contrôle, devra pour la première fois capituler devant la fatigue professionnelle et personnelle. Avec les répliques toujours cinglantes et décapantes d’Isabelle Langlois dans la bouche des comédiens Sophie Cadieux, Sylvie Léonard, Simon Lacroix, Éric Paulhus, Jean-Moïse Martin, Christine Beaulieu et Éric Bernier, le burn-out n’aura probablement jamais semblé aussi drôle et touchant.

Deuxième chance, des retrouvailles savamment orchestrées par la même équipe que Qui êtes-vous?, sous l’œil bienveillant des animateurs Marina Orsini et Patrick Lagacé. Des gens qui souhaitent retrouver une personne chère pour la remercier, s’excuser, se mettre à jour, boucler une boucle ou fermer une parenthèse, nous feront probablement vivre de grandes émotions. Comme dans Qui êtes-vous?, il y aura des voyages… et sûrement quelques larmes.

À propos…

Du nouvel édifice qui abritera Radio-Canada. «Si tout va bien, on devrait annoncer, avant mon départ, quel sera le projet qui aura rallié l’ensemble de nos intérêts et de nos souhaits. C’est un projet de plus en plus emballant pour ceux qui y sont. Le projet retenu devrait être annoncé d’ici Noël. On prévoit la première pelletée de terre en juin 2017», a affirmé Louis Lalande, vice- président des services français de Radio-Canada, qui quittera l’entreprise publique en décembre pour prendre sa retraite. La nouvelle maison ne comportera aucun studio pour le tournage de fictions produites à l’interne, Radio-Canada ne faisant désormais appel qu’aux producteurs privés pour alimenter ce créneau. «Notre mission d’avenir n’est pas de gérer des studios, a précisé Louis Lalande. Notre mission d’avenir est de s’assurer d’attirer des créateurs, et de mettre en place des mécanismes, aujourd’hui extrêmement complexes, pour faire en sorte que les projets se réalisent, dans toutes les formes et tous les genres. Dans les dramatiques, le genre a beaucoup évolué, on est davantage dans le domaine des séries, et c’est ce qui nous intéresse. Et on est confrontés à aller encore plus loin, là-dessus. On a des ambitions internationales à rencontrer, parce que ce n’est plus suffisant de juste répondre au besoin primaire d’une première diffusion.»

Des Jeux Olympiques. Radio-Canada détient les droits de diffusion des Jeux Olympiques jusqu’en 2024. «Sotchi a marqué le retour de Radio-Canada dans les Jeux Olympiques, a noté Louis Lalande. Nous n’avions pas fait les deux précédents. On avait déjà fait un certain nombre d’aménagements dans la façon de produire les Jeux, de les diffuser, parce que les contextes sont différents, et il y a moins d’argent. Là, on a vu une coche de plus avec Rio, parce que c’étaient des Jeux d’été, et les Jeux d’été sont beaucoup plus vastes. C’a permis d’affiner l’ensemble des composantes nécessaires à un gigantesque événement sportif.»