VIDEO

Philippe Couillard désigne Laurent Lessard comme le successeur de Jacques Daoust

20/08/2016 08:38 EDT | Actualisé 20/08/2016 10:05 EDT

Le premier ministre Philippe Couillard a procédé à un remaniement ministériel, samedi matin, à Québec. Laurent Lessard hérite du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports et Luc Blanchette est nommé ministre de la Forêt, de la Faune et des Parcs. Pierre Arcand récupère le dossier des Mines.

« Je tiens à saluer à nouveau le dévouement et la contribution de M. Daoust à l'économie du Québec. Par ailleurs, je souhaite le meilleur succès à MM. Lessard et Blanchette qui exercent de nouvelles fonctions à partir de maintenant », a déclaré le premier ministre samedi.

Ce remaniement survient un jour après la démission de Jacques Daoust, qui a été mis dans l'embarras après la révélation de courriels confirmant l'implication du ministère de l'Économie, qu'il dirigeait à l'époque, dans la vente d'actions de la compagnie Rona.

Dans un communiqué envoyé hier, M. Daoust réaffirme avoir dit toute la vérité dans cette affaire et estime qu'il n'a rien à se reprocher. Toutefois, il considère que le dossier de la vente de Rona porte ombrage au gouvernement et a donc décidé de quitter ses fonctions de ministre et de député de la circonscription de Verdun.

L'ancien ministre avait nié à plusieurs reprises avoir été consulté au sujet de la vente des actions de Rona. Or, la vérificatrice générale, Guylaine Leclerc, avait signalé dans un rapport publié le printemps dernier qu'il avait autorisé, en 2014, la vente de la totalité des actions du quincaillier Rona.

Jacques Daoust est à présent le douzième député à démissionner depuis les élections d'avril 2014.

Par ailleurs, le gouvernement devra bientôt déclencher quatre élections complémentaires pour combler les circonscriptions vacantes de Verdun, de Saint-Jérôme, de Marie-Victorin et d'Arthabaska, après les démissions de Jacques Daoust, de Pierre Karl Péladeau et de Bernard Drainville, et la mort de Sylvie Roy.

VOIR AUSSI:

Quelques bourdes du gouvernement Couillard


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter