BIEN-ÊTRE

L'accessibilité continue de plomber les ventes résidentielles au pays

15/08/2016 03:59 EDT | Actualisé 15/08/2016 03:59 EDT
Monkey Business Images via Getty Images
Holding House

OTTAWA _ Les ventes résidentielles au pays ont baissé pour un troisième mois d'affilée en juillet 2016, indiquent les statistiques publiées lundi par l'Association canadienne de l'immeuble (ACI).

L'ACI a indiqué que le nombre de transactions a glissé de 1,3 pour cent à l'échelle du pays entre les mois de juin et juillet. Les ventes réelles ont aussi baissé de 2,9 pour cent en juillet dernier par rapport au même mois de l'année précédente.

Le nombre de maisons nouvellement inscrites s'est accru de 1,2 pour cent, alors que le prix moyen au pays pour une maison vendue en juillet a été de 480 743 $, en hausse de 9,9 pour cent par rapport à l'année précédente.

En excluant des calculs les marchés de Vancouver et de Toronto, le prix moyen a été de 365 033 $, en hausse de sept pour cent par rapport au même mois de l'année précédente.

Le prix moyen à l'échelle du pays continue à subir l'influence des ventes à la hausse dans le Grand Vancouver et le Grand Toronto, qui comptent toujours parmi les deux marchés du logement les plus "serrés, actifs et chers" au Canada, a indiqué l'ACI.

L'économiste en chef à l'ACI, Gregory Klump, a dit que ces données "portent à croire que les ventes sont victimes du manque d'inventaire et du prolongement de la détérioration de l'abordabilité".

Selon M. Klump, il faudra "un certain temps" avant de connaître l'impact de la nouvelle taxe de 15 pour cent sur le transfert de propriété dans le Grand Vancouver à l'égard des maisons acquises par des acheteurs à l'étranger.

"Cela étant dit, la nouvelle taxe _ entrée en vigueur le 2 août _ contribuera très peu à augmenter l'offre de nouvelles maisons à court terme", a dit l'économiste en chef.

Les ventes se sont révélées moins élevées que le mois précédent dans près de la moitié des marchés en juillet, notamment dans le Grand Vancouver et la vallée du Fraser.

L'ACI a noté les plus importantes hausses de prix d'une année à l'autre dans le Grand Vancouver (+32,6 pour cent) et la vallée du Fraser (+37,6 pour cent), suivies du Grand Toronto (+16,7 pour cent), de Victoria (+17,5 pour cent) et de l'île de Vancouver (+11,6 pour cent). Par contre, les prix ont baissé de 4,2 pour cent et de 1,5 pour cent d'une année à l'autre à Calgary et Saskatoon respectivement.

Le prix des maisons d'une année à l'autre a augmenté modestement à Regina (+2,7 pour cent), dans le Grand Montréal (+1,8 pour cent) et à Ottawa (+1,1 pour cent).

L'ACI a noté la plus importante hausse d'une année à l'autre dans le prix des maisons du Grand Moncton (+8,4 pour cent) parmi une série ininterrompue de hausses enregistrées chaque mois au cours de la dernière année.

Voir aussi:

Une maison à couper le souffle bien cachée à Montréal

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter